Accueil » Société » Vers le prix du meilleur journaliste de l’année 2013

Vers le prix du meilleur journaliste de l’année 2013

Un hôtelier de la place a servi de cadre ce vendredi, 22 février au lancement du projet de renforcement des capacités des journalistes pour la production d’émissions interactives organisé par l’association
des professionnelles africaines de la communication (APAC-Guinée).

D’entrée du jeu, c’est  Mme Hawa Camille, présidente de l’APAC-Guinée qui après avoir souhaité la bienvenue aux différentes délégations a défini le projet APAC- Guinée. Pour elle, le projet lancé aujourd’hui est innovateur par son contenu et par son coup financier en faveur de la presse guinéenne. Et de préciser : «ce projet est pertinent vu le
rôle que le média a à jouer dans cette période pour le maintien de la stabilité et la consolidation de la paix en Guinée. »

Selon Mme Hawa Camille, ce projet dans son ensemble est inclusif car le concours qui sera organisé permettra pour la première fois en Guinée de réunir autour d’une même activité toutes les associations de presse ». Et de compléter « le projet que  nous venons de lancer ce matin est composé deux volets. Pour le premier volet, il s’agit d’organiser un atelier de perfectionnement à la production et à l’animation d’émissions interactives de débats à l’intention de 30 journalistes issus des radios privées, publiques et rurales…Le deuxième volet du projet est l’organisation d’un concours national du
meilleur magazine, reportage écrit en ligne ou audiovisuel sur une thématique de l’actualité nationale : la consolidation de la paix, l’unité nationale, la lutte contre la corruption, l’emploi des jeunes, l’environnement. Le gagnant du premier prix sera élu meilleur journaliste de l’année 2013. Au total quatre prix seront décernés au cours de la cérémonie solennelle. Et le concours sera lancé pour une période de 3 mois dès la constitution du jury».

Pour sa part, le représentant de l’ambassade de France, Philippe Lecluze a rappelé que: « la France est engagée depuis plusieurs années dans l’appui au secteur des médias qui constitue à l’évidence un enjeu dans la gouvernance à part entière, par son rôle du développement, de la démocratie et des contribution aux grands débats nationaux que
portent les différents acteurs et en particulier l’organisation de la société civile.

«Nous disposons pour cela d’un outil majeur avec un projet rôle de fonds de solidarité prioritaire, la professionnalisation et structuration du secteur des médias en Guinée dotée d’une enveloppe
financière d’un million deux cent mille Euros dont l’objectif est d’accompagner l’émergence des médias performants, responsables, garants d’un dialogue démocratique, vecteur d’information fiable et utile pour l’ensemble de la population guinéenne » a-t-il précisé.

Quant au ministre de la communication, Togba Césaire Kpoghomou, il dira que: « cette rencontre va permettre d’outiller les journalistes pour que leur contribution en termes d’apaisement, de promotion d’une quiétude, de paix, de cohésion sociale en vue que les prochaines législatives soit effectuée».

Boussouriou Doumba, pour Visionguinee.info
00224 66 90 54 16

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info