Accueil » Politique » L’opposition accuse Malick Sankhon, Moustapha Naité, Resco (…) de financer des milices…

L’opposition accuse Malick Sankhon, Moustapha Naité, Resco (…) de financer des milices…

L’aile dure de l’opposition constituée par les partis  politiques réunis au sein  de l’Alliance pour la Démocratie et le  Progrès (ADP), du collectif et du Club Des Républicains (CDR) a animé une conférence de presse ce lundi 18 mars. Objectif, informer l’opinion nationale et internationale sur ‘’la participation récurrente des donzos et loubards du parti au pouvoir à la répression des manifestations pacifique de l’opposition.’’

Dans une déclaration rendue publique au cours de cette  conférence de presse, l’opposition guinéenne soutient  que : ‘’Ces différentes milices privées du parti au pouvoir, RPG Arc-en-ciel, qui   bénéficient souvent du soutien des forces de l’ordre sont financées par des cadres de l’administration publique‘’. Selon l’opposition, ces milices seraient chargées ‘’d’identifier  leurs cibles afin de  planifier des actes à mener contre les militants de l’opposition et leurs biens.’’ Peut-on lire dans cette déclaration dont visionguinee a reçu copie.

Plus loin, l’opposition indique que : ‘’Les cadres les plus impliqués dans cette entreprise de répression de l’opposition ont la particularité d’être tous de hauts fonctionnaires de l’Etat guinéen qui utilisent les fonds publics pour recruter, entrainer et motiver de véritables hordes de loubards qui attaquent, violent et tuent avec l’objectif de décourager toute manifestation ultérieure de l’opposition.’’  Avant de citer nommément ‘’le Directeur Général  de la caisse nationale de sécurité sociale, Malick Sankhon ; Sékou Resco Camara, Gouverneur de la ville de Conakry,  Moussa Kabanssan Keita, Directeur  du centre national de surveillance des pêches, et Moustapha Naité, Directeur du  patrimoine bâti public.‘’

Lansana Kouyaté du PEDN et Kassory Fofana de GPT

Face à cette situation,  l’ADP, le Collectif et le CDR ‘’prennent l’opinion à témoin et attirent l’attention de toutes les organisations de défense des droits de l’Homme que ces personnes sans scrupules, mues exclusivement par leurs intérêts personnels font courir à la paix civile, à la stabilité politique et à l’unité nationale’’.

‘’L’opposition guinéenne se réserve le droit de porter plainte devant les juridictions nationales et internationales contre ces personnes, pour incitation à la haine et à la violence, atteinte à l’unité nationale et violations  répétées des droits humains garantis par notre constitution’’ peut-on lire en conclusion.

Ciré BALDE, pour Visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info