Accueil » Politique » Affaire Jean-Marc Teliano : L’opposition se mêle à la danse

Affaire Jean-Marc Teliano : L’opposition se mêle à la danse

‘’Cette affaire de diamant, le gouvernement la connaissait avant qu’il le nomme ministre’’, a déclaré  Ousmane Diallo, chargé de communication de l’UFDG, venu prêter main forte à Jean-Marc Teliano au cours sa comparution devant le doyen des juges, hier lundi 25 mars.

Selon Ousmane Diallo, Jean-Marc Teliano est victime de harcèlement. Il estime que : ‘’c’est une affaire banale pour avoir dit que le président de la République est burkinabé’’. ‘’Je ne vois pas, dit-il le fait d’être burkinabé comme une injure. Si c’est un burkinabé, c’est un burkinabé, ce n’est pas une injure.’’.  a Soutenu le chargé de communication de l’UFDG.

Plus loin, Ousmane Diallo estime qu’on profite de ce genre d’affaire pour dilapider le denier public. ‘’L’argent de l’Etat devrait aller plutôt ailleurs, on devrait s’occuper des auteurs de viols commis sur les militants  de l’opposition, les auteurs de l’assassinat des 24 de nos concitoyens depuis l’installation d’Alpha Condé au pouvoir.’’ a-t-il dit.

‘’On nous présente une justice aux ordres qui n’a rien à voir et qui réduit chaque jour sa crédibilité à nos yeux. Dans tous les cas jusqu’à preuve de contraire, pour nous cette justice ne représente rien.’’ a indiqué Ousmane Diallo.

Le chargé de communication, affirme que : ‘’c’est un bras  armé du pouvoir pour faire
assoir la volonté de l’Etat vaille que vaille y compris en violant les lois de notre pays’’,  ajoutant, ‘’nous sommes prêts à chaque fois qu’ils toucheront un membre de l’opposition qu’ils se rendent compte que c’est toute l’opposition qui va se
mobiliser’’ prévient Ousmane Diallo.

Cette affaire de diamant, dit-il, le gouvernement la connaissait avant que Jean-Marc Teliano ne soit nommé ministre. ‘’Il savait que cette affaire de diamant existait. Pourquoi n’a-t-il pas été poursuivi lorsqu’il était ministre du gouvernement ? s’interroge Ousmane Diallo. ‘’C’est aujourd’hui qu’on réveille tous cadavres-là. Donc il faut qu’on arrête d’amuser le guinéen.’’ Conclut-il.

Boussouriou Doumba, pour Visionguinee.info

+224 66 90 54 16

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info