Accueil » Politique » Lettre ouverte à M. le Président de la République de Guinée

Lettre ouverte à M. le Président de la République de Guinée

M. le Président, Pr. Alpha CONDE, encore une fois je m’adresse à vous, en tant que femme, pour attirer votre attention sur la crise dans laquelle la Guinée, mon pays, est plongée depuis, surtout, votre arrivée au pouvoir. La Guinée, mon pays, se situe dans une phase très critique de son histoire. Mon pays n’a jamais aussi été déchiré que maintenant. C’est comme si mon pays est au bord du gouffre. Et tant entendu, il est au bord du gouffre. C’est le constat de tous les observateurs.

Pr. Alpha CONDE, mon cher Président, encore une fois je vous appelle à la retenue, au pardon, au dialogue, à la réconciliation et à l’unification. Vous êtes venus à la tête du pays à un moment où tous les Guinéens avaient grand soif de la liberté, où les Guinéens avaient maintenant une extrême envie pour se débarrasser des carcans de la souffrance et de la dictature et pour enfin voir les chaines de la révolte et de la haine se desserrer de leurs pieds dans le seul but de vivre maintenant une paix durable dans une liberté totale et une unité, une indépendance recouvrées.

Monsieur le Président, rappelez-vous un seul instant du premier régime et de ses hommes, du deuxième régime et de ses dirigeants, de la période de transition codirigée et animée par le capitaine Dadis et le Général Konaté avec tous les crimes humains, politiques économiques et financiers ainsi que les violation des droits de l’Homme organisés pendant cette période par les militaires. Qu’est-ce que vous dites de la souffrance que les Guinéens ont supportée durant tous ces temps. Quel est le degré de votre compassion ou de votre implication ? Comment ne pas avoir une pensée profonde et douloureuse de tous ces crimes ?

Souvenez-vous, Monsieur le Président, dans quelle circonstance vous avez été élu à la tête de la Guinée pour diriger et conduire le destin de mon peuple. Rappelez-vous, mon cher Président, des engagements et tous les engagements que vous aviez pris à votre peuple avant de prendre le pouvoir. Quels sont les engagements que vous avez remplis auprès de votre peuple pour ce ne serait-ce que l’amélioration de leur subsistance. Avez-vous respectez vos engagements et promesses électorales ?

Monsieur le Président, il y a plus de deux ans que vous êtes à la tête de la Guinée, quelles sont les réalisations que vous avez faites qui ont un impact direct sur la vie des populations guinéennes? Regardez autour de vous, des familles qui pleurent et meurent de faim puisqu’elles ne trouvent pas à manger. Regardez des enfants qui meurent de cholera par manque de soins intensifs et de médicaments. Regardez des jeunes, la relève de demain, qui laissent leur vie sur la voie publique pour avoir simplement réclamer une gestion saine et digne des ressources publiques. Regardez autour de vous des dirigeants qui lapident et vilipendent l’économie nationale, détournent le contribuable des guinéens pour assouvir leurs simples besoins. Regardez toujours autour de vous la violation flagrante des droits de l’Homme et des libertés fondamentales dont vous êtes garant. Regardez le bourrage des fonctionnaires dans l’administration publique ou le népotisme, le favoritisme, le clientélisme, le laxisme, la gabegie financières, la corruption, des complots permanents, montés de toutes pièces, sont soutenus et entretenus par des cadres véreux de votre administration.

Monsieur le Président ne réfléchissez-vous pas sur le devenir de mon peuple qui souffre de trahison et de l’incurie de vos Hommes et de votre gouvernement. Dites-moi Monsieur le Président la seule chose que vous avez changée chez les Guinéens dans le seul but d’améliorer leur cadre de vie. Avec tous ces problèmes, Monsieur le président, vous refusez de faire appel à vos opposants pour construire, travailler la Guinée de demain ensemble. Soyez indulgent et regardez la génération future. Ne construisez pas ou ne faites pas vos profits sur la misère des autres, Monsieur le Président.

Pr Alpha CONDE, vous avez été élu pour aider les Guinéens à se passer de l’aide. Comme disait l’autre toute aide qui ne nous aide pas de passer à l’aide doit être rejetée. C’est le Feu Camarade Ahmed Sékou TOURE, le Premier président de la République de Guinée qui l’a dit. Aidez alors les Guinées à se faire leur propre économie, à nourrir leur famille, à leur soignez et à leur éduquer sans la moindre souffrance ou de torture. Vous détenez dans vos mains toute l’économie guinéenne et votre peuple meurt de faim. Pourquoi ?

Comment le Père de la Nation peut-il avoir une préférence dans l’entretien et la gestion de son peuple ou de sa famille? Depuis que vous avez été élu, toutes les populations des préfectures de la Basse Guinée, de la Moyenne Guinée, de la Haute Guinée et de la Guinée Forestière vous attendent et veulent vous voir et vous toucher, sentir votre présence partout sur le territoire et vous dire leur engagement et leur soutien à vos idéaux. Mais vous vous n’êtes pas rendu à leur côté pour les écouter et accepter leur doléances. Pourtant c’est elles qui vous ont élu et porté au pouvoir. Sans eux vous ne seriez pas là où vous êtes, n’est-ce pas Monsieur le président ? Vous avez circonscrit votre politique à Conakry et vous ne savez rien de ce qui se passe des autres régions et des autres peuples sauf ce qu’on vous raconte…

Vous êtes entourés par des caciques de l’ancien régime qui vous dictent des leçons, vous désorientent, vous déconseillent et vous décourage dans l’investissement humain ou d’aimer et de soutenir votre peuple. Vous avez voulu prendre le peuple de Guinée en otage en la divisant en communauté, en incitant les uns contre les autres à la barbarie et à l’affrontement par des discours haineux et des propos déplacés. Les Guinéens ont encore dans leurs têtes ou dans leurs mémoires vos discours de Kindia, de Dixinn et de Boké. Sans oublier vos discours teintés de haine lors des vos audiences avec les différentes communautés guinéennes de toute tendance. Mais plutôt vous vous faites du mal en considérant que vous avez des ennemis et vous vous êtes pris en otage par des anciens dignitaires à la retraite ou proche de la mort. N’avez-vous pas imaginez ?

Je vous prie Monsieur le président de ne pas se nourrir de la haine contre mon peuple ni de faire usage de la politique pour diviser mon peuple. Quand on dit que la Guinée est une famille, c’est une phrase pleine de sens et de signification. Regardez simplement à partir du brassage ethnique, culturel et linguistique pour vous rendre compte que ce n’est pas une vaine phrase. Je vous prie alors de croire à votre peuple et lui faire confiance. Regardez la souffrance et la misère des Guinéens pour leur dédier votre mandat et votre gouvernance.

N’écoutez pas ceux qui veulent vous distraire pour leurs seuls intérêts mais regardez les besoins de votre peuple pour d’abord les satisfaire, ensuite les satisfaire et toujours les satisfaire. C’est à travers ce peuple, je vous le rappelle, au nom de ce peuple et pour ce peuple que vous êtes au pouvoir. C’est le peuple qui vous a élu parmi tant d’autres. Veuillez avoir une bonne attitude vis-à-vis de ce peuple martyr. C’est en cela que vous deviendrez un Grand Président, un Président respectable, le Président de tous les Guinéens. Surtout que vous êtes un témoin privilégié de tous les systèmes politiques qui se sont succédés. Vous avez tout vu et tout entendu. Vous avez vécu. Vous avez subi. Vous avez survécu. Prenez conscience du retard des guinéens pour rassembler et unir les guinéens autour des valeurs culturelles, morales et démocratiques. Vous êtes un opposant historique. Vous avez combattu des régimes dictatoriaux et vous avez dénoncé toutes les bavures et tous les crimes. Vous avez dénoncé toutes les violences et toute l’injustice dans sa plénitude. Ne soyez pas insensible à tous les maux que les Guinéens ont traversés au cours de leur histoire. Soyez ce Président rassembleur, ce Président unificateur et ce Président pacificateur qui cultive la tolérance, la paix, la quiétude sociale, l’unité nationale et la vie en communauté.

Allez partout en Guinée, faites œuvre utile et dépensez votre fortune pour sauver des vies, améliorer le niveau de vie des femmes et des enfants, inciter à la paix, à la sécurité, à l’unité nationale et à la cohésion sociale. Appelez vos adversaires politiques, Monsieur le Président, discutez, échangez, dialoguer, concertez-vous sur des sujets d’intérêt national et unissez vos efforts pour le seul salut des guinéens. Si vous le faites, vous rentrer dans l’histoire des grands hommes. Et n’oubliez pas que l’histoire s’en fiche que l’on se ronge les ongles.

Mme BAH Fatou-Binta BAH

 mombeya1@yahoo.fr

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info