Accueil » Politique » Après sa rencontre avec le président Alpha Condé: Sidya Touré parle …

Après sa rencontre avec le président Alpha Condé: Sidya Touré parle …

A la suite de sa rencontre avec le chef de l’Etat, le président de l’UFR, Sidya Touré a reçu le Populaire à son domicile de la Minière. Il nous a confié ce qui a fait l’essentiel de sa rencontre avec Alpha Condé. Il s’est également prononcé sur la série de manifestations prévues par l’opposition et de ce qu’elle entend faire si elle n’est pas entendue. Lorsqu’il a rencontré le président Alpha Condé, leur conversation a principalement porté sur l’organisation des élections législatives, situation du pays oblige.

« Nous étions encore au point de savoir comment est-ce que nous allons renouer le dialogue. C’est lors de cet entretien, qu’il a annoncé que le premier ministre sera chargé de conduire les discussions avec l’opposition. Nous sommes revenus sur les différents points sur lesquels nous n’avons pas, je l’avoue forcément les mêmes positions, notamment la médiation », explique M. Sidya Touré, avant d’ajouter «les Nations unies nous ont fait savoir que le Général Lamine Cissé avait été utilisé comme médiateur pour un consensus avec l’opposition. On a demandé que cette question soit correctement posée, puisque nous n’avons pas eu de discussions avec le gouvernement sur ce sujet », a-t-il commenté.

L’opposition guinéenne a trouvé non opportun d’écrire une lettre qui l’impliquerait dans un quelconque accord sur la personne du général sénégalais. M. Touré indique bien que la personnalité du général n’était pas en cause, mais que l’opposition n’était pas d’accord sur la procédure de désignation de celui-ci. Ils ont également parlé de la CENI. A ce sujet, M. Sidya Touré est clair : « nous attendons une lettre officielle du gouvernement énonçant

clairement la révision ou le recensement pour que le dialogue puisse se tenir. Nous sommes revenus sur le problème de Waymark, qui est pour nous un point extrêmement important dans la mesure où nous étions tous d’accord qu’on allait faire les élections en mars 2011, et en plus sur la base de l’ancien fichier.»

 « Le fait d’avoir changé d’opérateur n’est peut-être pas le problème» fait remarquer le président de l’UFR, mais la procédure de changement faisant venir l’opérateur sans Appels d’offres préalables et que personne ne connaissait, sur une base qui n’est pas légale, fait que l’opposition ne peut accompagner le processus.

A propos des manifestions, M. Sidya Touré note que l’opposition a battu le pavé parce qu’elle souhaite des discussions depuis deux ans. Elle entend cependant inviter ses militants à des meetings et des marches pacifiques si elle n’obtient pas d’accords avec le pouvoir. « J’insiste bien sur le mot pacifique parce que je ne vois pas dans quel intérêt des gens comme moi iront-ils casser les biens des autres. L’opposition est contre toutes les formes de violences qu’on a eu pendant et après ces manifestations ».

Le souhait de l’opposition est d’être entendue, afin que la Guinée sorte de sa léthargie et aille de l’avant avec une Assemblée nationale comme lieu d’expressions démocratiques, où se retrouveraient des forces politiques du pays pour parler de la vie de la nation. « Ce gouvernement comme tout autre dans n’importe quel pays, a intérêt à ce que les choses se concluent, que la brutalité institutionnelle soit dépassée et que la totalité des institutions soit en place. Nous pensons que la raison finira bien par l’emporter », souhaite-t-il.

 « Nous sommes en politique. Aujourd’hui, ils n’ont aucun intérêt à ce que la situation ne se débloque pas et nous non plus. Ils ont la gestion du pays et nous, nous souhaitons être à l’assemblée nationale pour participer aussi à la gestion de notre pays » Il estime que les conditions sont réunies des deux côtés et qu’un bon accord est possible. Ceux qui portent la gestion du pays sont responsables de la situation que nous traversons. « Ceci est un échec, surtout un échec économique battant », conclut-il.

Joint au téléphone le samedi 6 avril aux environs de 10h, M. Sidya Touré a dit que la marche pacifique initialement prévu le lundi 8 avril par l’opposition est reportée sine die.

 In Le Populaire

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info