Accueil » Politique » Dialogue politique : ‘’Des consensus ont émergé, c’est déjà encourageant pour la poursuite du dialogue’’ estime Saïd Djinnit

Dialogue politique : ‘’Des consensus ont émergé, c’est déjà encourageant pour la poursuite du dialogue’’ estime Saïd Djinnit

Sous les auspices du médiateur international Saïd Djinnit, représentant du secrétaire général des Nations Unies en Afrique de l’Ouest, les acteurs du processus électoral guinéen se sont  retrouvés à nouveau  autour de la table du dialogue ce jeudi 6 juin au palais du peuple.

Cette rencontre s’inscrit  dans le cadre de la concertation inclusive entre acteurs politiques en vue de trouver des solutions de sortie de crise pouvant mener la Guinée à des élections législatives, libres, transparentes et acceptées de tous.

Autour de cette table ce jeudi, l’opposition guinéenne était représentée par son chef de file, Cellou Dalein Diallo, Lansana Kouyaté, président du Parti de l’espoir pour le développement national (Pedn), du porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla. Il faut noter le retrait du parti Nouvelles forces démocratiques (Nfd), présidé par Mouctar Diallo. Ce parti entend protester contre la détention des militants arrêtés au cours des manifestations de l’opposition.

Côté mouvance présidentielle, autour de la table se trouvait Hadja Nantenin Chérif, coordinatrice générale du Rpg Arc-en-ciel, Saloum Cissé, secrétaire général dudit parti.

A l’ordre du jour, quatre points dont la question relative à l’opérateur technique, Waymark, celle du vote des Guinéens de l’étranger, le fonctionnement la Commission électorale nationale indépendante et le chronogramme électoral. A sa sortie de la plénière, Saïd Djinnit a déclaré que les discussions se poursuivent. ‘’Nous avons longuement discuté sur la question relative à la CENI. Des consensus ont émergé c’est déjà encourageant pour la poursuite du dialogue .’’ estime le diplomate onusien.

De son côté, Dr Saliou Bella Diallo,  porte-parole de la mouvance présidentielle s’est dit optimiste pour la sortie de crise en Guinée. Selon lui, d’ici à vingt-quatre heures, les points de revendications de l’opposition inscrits à l’ordre du jour, seront épuisés.

Sur la question du retrait des NFD du dialogue, le chef de file de l’opposition Cellou Dalein estime que ce parti  a manqué d’informations. Selon lui, l’opposition avait clairement indiqué au gouvernement que la libération de ses militants était l’une des conditions pour aller au dialogue. ‘’Déjà 37 détenus,  ont été libérés depuis lundi.’’  dit-il. Et de préciser ‘’ Il reste  une douzaine de détenus arrêtés mais pas dans le cadre des manifestations, selon le gouvernement.’’

Les acteurs politiques se retrouveront autour de la table demain vendredi 7 juin pour la poursuite du dialogue dont l’issue permettra enfin la tenue d’élections législatives libres, transparentes et acceptées de tous.

Ciré BALDE, pour Visionguinee.info

 00224 664 93 14 04

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Dieu mercicar voila que les dirrigeants de notre pays prennent concience enfin de sortir le pays de l obscurite pour le bien du peuple que cela aboutit a un bon point

  2. je crois que c’est une bonne chose,celà va dans l’i,teret de tous les guinéens,de trouver une issue favorable.c’etait une manque de volonté de la part du gouvernement de dialoguer avec les leaders politiques,il voulait esayer de voir si la guinée de 98 et come celle de 2013.ça ne marchera plus,il faut la loi soit respecter,meme si elle n’est pas aventageuse pour le gouv.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info