Accueil » Société » Ramadan et embouteillages à Conakry

Ramadan et embouteillages à Conakry

Les musulmans de Guinée ont débuté le mois saint de Ramadan ce mercredi 10 juillet 2013. Pendant cette période, de longues files de vehicules se dessinent sur les différentes artères de Conakry, devenant ainsi un phénomène récurrent dans la capitale.

Avant l’heure de la rupture, les usagers de la route tentent de quitter le centre-ville pour rejoindre les domiciles, ce qui sans doute crée des bouchons interminables au niveau de toutes les artères de la ville. Des files interminables de véhicules ont été observées sur le pont 8 novembre, l’autoroute Fidel Castro en passant par l’axe Dixinn-Donka.

Au cours du mois de ramadan,  les gens rentrent presque en même temps et sur la même direction. La plupart d’entre eux habitant en haute banlieue de Conakry, coincés dans des embouteillages monstres durant des heures, rompent leur jeûne en plein embouteillage.

A la sortie du centre-ville, Kaloum

Quant aux agents de la police routière, difficile de les apercevoir pendant ces embouteillages. Au moment où nous mettions en ligne cet article,  la circulation peine encore à être fluide sur les grands axes de la capitales. C’est dire aussi que le ramadan rime bien avec les embouteillages.

Boubacar Sidy Bah, pour Visionguinee.info

00224 628 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info