Accueil » Société » Election Miss Guinée 2013 : Le Comigui plus que jamais divisé

Election Miss Guinée 2013 : Le Comigui plus que jamais divisé

Décidément à chaque édition,  les membres du comité d’organisation du concours de beauté Miss Guinée font parler d’eux. Des querelles intestines existent de nos jours au sein du Comigui, a-t-on appris de sources sûres.

"

La dernière querelle est née suite à l’affichage de bandéroles dans la capitale Conakry, incitant les filles à s’inscrire pour la présélection de Miss Guinée 2013 dans la région de Conakry.  ‘’Nous avons été surpris de voir des banderoles à travers la ville sans être informés’’ explique notre interlocuteur qui a requis l’anonymat.

Notre interlocuteur  proche du Comigui met en doute les intentions de ceux qui ont affiché ces banderoles. ‘’En principe, nous élaborons l’agenda de nos activités ensemble. Je ne comprends pas qui a pris cette décision d’afficher ces banderoles sans que nous soyons associés à la prise de décision.’’ dit-il.

A l’en croire, un membre du Comigui aurait même demandé le départ des étrangers au sein du comité d’organisation de l’élection de la plus belle fille Guinéenne. ‘’Un membre du Comigui en colère a demandé le départ de certaines personnes du Comigui. Il est inconcevable que des ivoiriens viennent organiser un concours de beauté de la Guinéenne chez nous’’ explique-t-il.  A ses yeux, la présidente du Comigui, Johanna Barry (sur la Photo), est au centre de toute cette cacophonie qui engendre  d’énormes difficultés au sein du Comigui.

De sources proches du Comigui affirment que les organisateurs avaient rencontré des difficultés dans la mobilisation des ressources financières pour organiser l’élection Miss Guinée 2012. Il a fallu que Saint-Kauphy,  le chargé à l’organisation du Comigui, mette la main à la poche pour que la finale du concours ait lieu le 18 janvier. Un montant qui jusque-là n’a été pas remboursé  par le Comigui, soutient notre source. C’est dire que le Comigui s’enfonce désormais dans une crise qu’il a du mal à surmonter.

Face à cette, le ministre de la culture aurait été saisi pour trancher entre les protagonistes, faute de quoi, les membres du Comigui qui s’estiment marginalisés entendent détacher toutes les banderoles à travers la ville de Conakry.

Mariama CISSE, pour VisionGuinee.Info

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info