Accueil » Politique » ‘’L’opposition Guinéenne n’existe plus’’ selon Fodé Mohamed Soumah, de la GéCi

‘’L’opposition Guinéenne n’existe plus’’ selon Fodé Mohamed Soumah, de la GéCi

Au cours d’une conférence de presse animée ce vendredi 23 août 2013 à la maison de presse, Fodé Mohamed Soumah, le président de la formation politique Génération Citoyenne (GéCi) estime avoir été trahi par l’opposition républicaine.

"

D’entrée, Fodé Mohamed Soumah est revenu sur les raisons du retrait de son parti au sein de l’opposition républicaine.  ‘’La GéCi a été écartée, sans être consultée. C’est pourquoi, nous avons décidé de quitter l’opposition républicaine’’, a-t-il indiqué. Pour lui, ‘’ on ne peut pas parler d’opposition une fois qu’on a créé des listes, fixé les quotas et être en pré-campagne.  Autrement,  mettre la charrue avant les bœufs’’. Et d’insister plus loin : ‘’la GéCi ne s’associera à aucune situation qui pourrait créer le trouble et  nous ramener en arrière.’’

Aux yeux du président de la GéCi, à partir du moment la date des législatives est fixée il n’y a plus d’opposition. ‘’La date des élections est connue. Si les leaders politiques se retrouvent pour parler d’opposition, cela est  nul et non avenu car l’opposition n’existe plus’’, a-t-il déclaré.

Fodé Mohamed Soumah ne fait pas de cadeaux à ses désormais anciens alliés de l’opposition. ‘’Si ces leaders politiques tiennent encore à une opposition inutile. Cela ne nous concerne pas’’, dit-t-il.

Au cours des échanges avec les hommes de média, Fodé Mohamed Soumah estime avoir été trahi par ses anciens alliés qui, selon lui, combattent aujourd’hui la GéCi sur tous les plans.  ‘’Je ne connaissais pas personnellement Cellou Dalein Diallo et je ne l’avais jamais rencontré’’, souligne-t-il. Mais, poursuit-il, la GéCi a été le premier parti  à rejoindre l’alliance Cellou Dalein président.  ‘’Aujourd’hui, c’est cette même alliance qui combat la GéCi’’ regrette-t-il.

Concluant sur les prochaines consultations électorales, le président de la GéCi prévient :  ‘’Si au lendemain des élections législatives, il n’y a pas de problèmes en Guinée, j’arrête de faire la politique’’.

L’on se rappelle de Fodé Oussou Fofana, l’un des vice-présidents de l’UFDG avait aussi menacé de rendre le tablier dans la politique si son candidat, Cellou Dalein Diallo, perdait la présidentielle de 2010.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.info

00224 666 90 54 16

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info