Accueil » Politique » ‘’Alpha Condé est un promoteur de l’ethnocentrisme’’, selon Elie Kamano

‘’Alpha Condé est un promoteur de l’ethnocentrisme’’, selon Elie Kamano

‘’Le président Alpha condé n’a pas été démocratiquement élu. Il est le promoteur de l’ethno-stratégie et de l’exclusion sociale au profit de son parti, le RPG Arc-en-ciel’’. Ces propos sont du reggaeman Guinéen, Elie Kamano, tenus   ce lundi 2 septembre sur les ondes de la Radio Lynx Fm.

A l’entame de l’entretien, l’artiste estime que, ‘’la Guinée n’a jamais été divisée comme aujourd’hui’’. Selon lui, les principaux acteurs politiques qui ont contribué à la dégradation du tissu social, devraient s’atteler impérativement à recoudre le tissu social déchiré par les manœuvres politiciennes. A l’en croire les opposants Guinéens ont coutume de compter sur leur ethnie d’origine pour être élu. Alpha condé, explique-t-il, se comporte jusqu’à présent comme le président du RPG.

Revenant sur la présidentielle de 2010, Elie Kamano émet des doutes sur la victoire au deuxième d’Alpha Condé. ‘’Au premier tour de l’élection, Cellou Dalein Diallo obtient 44% et Alpha Condé, l’actuel président de la République, n’avait eu que 18%. Comment voulez-vous que ce président soit appelé démocratiquement élu ? s’interroge Elie Kamano. Et de renchérir : ‘’Par quelle magie quelqu’un qui n’a que 18% puisse remporter une telle élection, chassant que Dalein avait non seulement 44%, mais aussi des alliés forts’’.

L’intervention du jeune reggaeman Guinéen sur les ondes de Lynx Fm a été mise à profit pour parler de l’ancien président du Conseil national de la démocratie et du développement (Cndd), le Capitaine Moussa Dadis Camara, dont il a également combattu à l’époque. Selon Elie Kamano, ce dernier aurait dû tenir ses promesses en organisant les élections après sa prise du pouvoir. ‘’J’aurais voulu que Dadis soit le garant de la démocratie qui, après le coup d’Etat, ne puisse pas changer des propos en menaçant de se présenter aux élections’’, a souhaité l’artiste.

A l’en croire, ‘’si le Capitaine Dadis avait respecté ses engagements, il aurait été sans doute le garant de la démocratie et Alpha condé n’allait pas oser gouverner dans l’exclusion et l’ethnocentrisme’’. Et de rassurer que l’ancien chef de la junte Guinéenne aurait pu revenir au pouvoir, mais par la volonté du peuple. ‘’Tout président qui viendra par la suite allait œuvrer afin que nous ayons une Guinée unie et prospère’’, conclut Elie Kamano.

Boussouriou DOUMBA, pour VisionGuinee.Info
00224 666 90 54 16

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info