Accueil » Économie » Kanso, une localité oubliée par les autorités de Labé

Kanso, une localité oubliée par les autorités de Labé

Un petit tour à Kanso, une localité située dans la commune rurale de Tountouroun, préfecture de Labé suffit pour constater le manque d’intérêt que les autorités de Labé  accordent à ce district. Dans cette localité, on note le manque d’eau, d’infrastructures scolaires, l’enclavement…

Cependant, une société minière dénommée Sotrag exploite le granite dans cette localité depuis quelques temps. Interrogée,  Ramatoulaye Sow ne cache pas son amertume.  « Nous souffrons à Kanso. Nous n’avons pas de forage. Pendant la saison sèche les puits tarissent ».

Parlant des effets du dynamitage du granite par la Sotrag,  l’imam de la localité  ne sait plus à quel saint se vouer. « Quand, les travailleurs de la Sotrag commencent les détonations, nous sommes obligés d’évacuer nos enfants dans les Bowé, loin du village », précise-t-il.

Aguibou M. est pointeur à la Sotrag. Rencontré par notre rédaction, il reconnait   les désagréments causés aux  populations de Kanso. Selon lui, la société minière avait promis de faire des investissements en faveur de cette population. Poursuivant, Aguibou s’interroge sur les raisons de non tenue des promesses. « Au cours d’une visite, même le préfet de Labé, Cdt Mamadou Lamarana Diallo a rassuré  que les choses rentreront dans l’ordre dans les prochaines semaines. Jusque-là, rien n’est fait », regrette le pointeur de la Sotrag.

Interrogé, l’un des responsables de la société nie catégoriquement ces accusations portées à leur encontre. A en croire Dr Aliou Diallo, la Sotrag paient des taxes qui, selon lui,  devraient aller à cette localité. « Le 11 juin 2013, la Sotrag a payé 13 284 000 FG et   22 210
000 GNF  au mois de mai. 30% des taxes doivent aller au fonds minier ; les CRD 25% dont 10% pour le district ; la préfecture 25%  et le budget national 20%. Si l’argent n’est pas bien géré c’est leur affaire ! », s’exclame-t-il.

Le Cdt Mamadou Lamarana Diallo,  préfet de Labé abonde dans le même que le responsable de la Sotrag. Il reconnait le pourcentage de répartition des taxes. Toutefois, le préfet refuse de donner toute information sur l’utilisation de ces taxes.  « Si vous voulez avoir des renseignements, allez-y rencontrer le maire de la commune rurale de Tountouroun et le sous-préfet de Kalan », déclare-t-il au micro de notre reporter.

Pendant ce temps, les populations de Kanso ne voient aucun changement dans leur localité, depuis l’arrivée de la Sotrag. Certaines d’entre elles se demandent à qui profitent les taxes payées par cette société. Pourtant,  le préfet de Labé avait rassuré : « l’argent qui sera débloqué ne sera pas partagé, mais reviendra à la communauté ». Ce qui tarde à devenir une réalité.

Sally Bilaly, pour VisionGuinee.Info

00224 655 32 82 76

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info