Accueil » Société » La communication par SMS : un phénomène diversement perçu par des citoyens

La communication par SMS : un phénomène diversement perçu par des citoyens

La communication par SMS est devenue de nos jours un phénomène qui gagne du terrain à travers le pays. Introduit par les différents opérateurs téléphoniques évoluant en Guinée pour permettre une meilleure fluidité de la communication par leurs abonnés respectifs. Le SMS est un croisement entre la parole et l’écrit. Il apparait comme un mode de communication sous couvert de rapidité et d’instantanéité.

A Conakry, l’usage des messages de téléphone reste un sujet autour duquel les opinions sont partagées.

Pour ce citoyen rencontré à Matoto, ce phénomène n’a rien de positif en ce sens qu’il contribuerait à la détérioration du niveau d’étude des élèves guinéens. ‘’C’est un phénomène qui contribue considérablement à la détérioration du niveau de l’élève guinéen ; qui laisse déjà à désirer. Il n’est pas rare de rencontrer des abréviations tout au long de ces messages. Lors des évaluations ou même lors de la rédaction des demandes, ces élèves peuvent facilement répéter les mêmes abréviations et ce, avec la déformation totale de l’orthographe des mots qui le constituent’’, a estimé Ibrahima Bangoura.

Pour sa part, cet habitant de Colèah accuse plutôt les parents d’élèves d’entretenir cette pratique par leurs enfants. ‘’Moi, je crois plutôt qu’il faut imputer cette responsabilité aux parents d’élèves que nous sommes. En plus du tort que ces messages causent à ces enfants, il convient de signaler que ces derniers maitrisent les différents plans tarifaires des  différentes sociétés de téléphonie opérant en Guinée comme les services ‘’Insomniak’’ de Cellcom et ‘’Areeba Zone’’ de l’opérateur Areeba, qui leur permettent
de passer plusieurs heures de communication avec leurs petit(e)s ami(e)s et à moindre coût’’, a fustigé M. Patrice Béavogui.

Tandis qu’interrogée sur la même question, cette jeune demoiselle ne voit en ces messages quant à elle que des avantages. ‘’Vous-même vous voyez combien de fois les choses sont dures actuellement. Moi personnellement, je peux passer plusieurs semaines
sans émettre d’appels. Pendant tout ce temps donc, je n’envoie que des SMS pour communiquer avec mes correspondants. C’est autant dire que sans ces messages, nous on va déposer les téléphones’’, nous a confié Ramatoulaye Barry.

Dans ce même ordre d’idée, Mohamed Gouressy Sagna soutient que les abréviations rencontrées dans ces messages n’ont aucun effet négatif sur la formation des enfants. S’inspirant de la différence entre le français courant et celui soutenu, ce citoyen est catégorique. ‘’Tout ce que je sais, ceux qui font ces messages savent à quel moment écrire de telle façon. Etant moi-même un usager de cette pratique, je sais pertinemment que cela n’affecte en aucun cas ma formation académique acquise de plein mérite’’, a-t-il conclu.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info
00224 664 29 48 51

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info