Accueil » Économie » Rusal Friguia: Un mémorandum de sortie de crise présenté au CES

Rusal Friguia: Un mémorandum de sortie de crise présenté au CES

Le Conseil économique et social (CES) vient de valider un mémorandum de sortie de crise pour la Compagnie Rusal Friguia. Ce document élaboré et présenté par un Cabinet spécialisé de la place, a été rédigé à la demande du Premier ministre Said Fofana.

Selon le président de ce Cabinet, l’ancien ministre des Mines Ibrahima Soumah, il est expliqué dans ce document ce que son institution propose comme plan d’action en vue d’une ‘’reprise effective de cette unité industrielle avec un partenaire stratégique recruté sur la base d’un appel d’offres international au cas où Rusal ne serait pas partie prenante’’.

Le mémo propose également de ne plus laisser l’usine fermée pendant une semaine à plus forte raison un an.

Mise en service depuis 1960 par le premier régime, l’usine d’alumine de Fria est fermée depuis le 4 avril 2012 suite à l’appel du collège syndical de cette unité industrielle pour exiger des employeurs un meilleur traitement des travailleurs par l’amélioration de leurs
conditions de vie et de travail.

Cette unité industrielle figure sur la longue liste des sociétés nationales déjà fermées depuis l’arrivée au pouvoir du président Alpha Condé dont entre autres les Grands moulins de Guinée, la Société de télécommunications de Guinée (SOTELGUI), et d’autres multinationales qui ont aussi gelé leurs activités comme le conglomérat Rio Tinto, BHP Billinton et Hyper Dynamic pour ne citer que celles-là.

Au même moment, ce gouvernement vient de signer une convention minière avec la société chinoise China Power Investissement Corporation (CPI). Cette convention concerne le projet d’exploitation d’une mine dont le coût global d’investissement est estimé à plus de 6 milliards de dollars US, avec une durée de réalisation des travaux fixée à 48 mois ; soit deux ans à compter de la signature du présent document.

La phase d’exploitation et de mise en valeur portant sur une potentialité de 900.000.000 de tonnes de bauxite va créer 8 mille emplois directs au cours de la phase de construction de la raffinerie et de ses multiples infrastructures sociales.

Espérons que ce projet ne se heurte pas avec la nonchalance à laquelle les précédents n’ont pu résister.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info
00224 664 29 48 51

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info