Accueil » Politique » Fichier électoral : Des citoyens oubliés haussent le ton

Fichier électoral : Des citoyens oubliés haussent le ton

Officiellement lancée le mercredi 11 septembre dernier, l’opération de distribution des cartes électeurs n’a pu commencer que le vendredi 13  dans plusieurs secteurs de la commune de Ratoma.

Si dans certaines communes à Conakry les citoyens  se bousculent pour récupérer leurs cartes d’électeurs, dans d’autres par compte électeurs sont laissés pour compte. Des citoyens pourtant recensés ne retrouvent pas leurs cartes électeurs, après vérification dans plusieurs bureaux de vote.

Selon des observateurs, la distribution des cartes électeurs se fait dans le désordre total. La commission électorale nationale indépendante a annoncé le passage de neuf milles à douze milles bureaux de vote pour, dit-elle, permettre aux populations d’être plus près de  leurs bureaux de vote. Mais sur le terrain, la réalité est tout autre. L’augmentation du nombre de bureaux de vote semble plutôt avoir compliqué la répartition des électeurs dans plusieurs quartiers, a constaté notre par notre reporter.

A Kaporo-rail dans la commune de Ratoma, c’est tout un secteur (N°5) qui a été déplacé de 3 Km pour être associé à un secteur d’une autre localité. Dans le même secteur, deux bureaux de vote sont situés l’un à proximité de l’autre.  Dans le premier, on compte 2818 électeurs pour 641 familles et le second 9 000 électeurs pour 140 familles.

Des citoyens rencontrés sur le terrain affirment avoir reçu deux (2) ou trois (3) cartes. Pendant ce temps, d’autres ne retrouvent pas leurs noms sur les listes électorales. ‘’Certains membres de ma famille ont deux à trois cartes d’électeurs. Parfois, on retrouve des cartes mais avec des anomalies (erreurs  sur les noms ou date de naissance)’’, témoigne un citoyen. Précisant : ‘’Il est inadmissible de nous laisser dans cette situation en nous privant de notre droit de voter.’’

Une électrice interrogée par notre reporter explique : ‘’ Je me nomme Rayanatou Diallo, j’ai reçu ma carte, mais mon nom a été changé. Ils ont plutôt mis  Maimounatou Diallo au lieu de Rayanatou Diallo’’. Plus loin, notre interlocutrice souligne qu’elle n’était pas concernée par l’opération de révision. ‘’J’avais ma carte d’électeur depuis 2010. Sur ma nouvelle carte d’électeur, mon nom a changé mais ma photo et filiation restent les mêmes’’.

Les distributeurs des cartes électeurs se livrent à certaines pratiques.  Un seul individu peut retirer plus d’une vingtaine de cartes en affirmant qu’il  connait les électeurs, poursuit notre interlocutrice.

Avec toutes ces anomalies sur le terrain, la question d’élections libres et transparentes est déjà sur les lèvres de plus d’un. Certains analystes mettent en doute le dé-doublonnage du fichier électoral qui, était une occasion pour éliminer  les doublons. ‘’Le constat révèle que le dé-doublonnage n’a nullement été effectuée. Si elle a été faite par la CENI, au lieu d’éliminer les doublons, elle a plutôt favorisé la multiplication des électeurs à certains endroits’’, estime un analyste politique.

Boubacar Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info
00224 628 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info