Accueil » Politique » Législatives du 28 septembre : Le pouvoir et l’opposition dénotent plusieurs irrégularités

Législatives du 28 septembre : Le pouvoir et l’opposition dénotent plusieurs irrégularités

Au moment où la Communauté internationale salue le déroulement du scrutin législatif du 28 septembre dernier en Guinée, les deux parties protagonistes (mouvance et opposition) continuent à s’accuser de fraudes massives dans plusieurs circonstances électorales de Conakry et de l’intérieur du pays.

"

A quelques minutes seulement après le passage des leaders de l’opposition républicaine devant les médias nationaux et internationaux ce vendredi au cours de laquelle ils ont n’ont pas tari de ‘’preuves’’ pour dénoncer les manquements et autres irrégularités qui auraient entaché ce scrutin, c’est le tour aux tenants de la mouvance présidentielle de signaler d’autres anomalies constatées sur le terrain.

Au nombre de ces irrégularités, le ministre secrétaire général à la présidence de la République, Naby Youssouf Kiridy Bangoura a cité entre autres le bourrage des urnes, la falsification des résultats et la dissimulation des procès verbaux dans les circonscriptions électorales de Lola, de Matam et de Boffa, notamment dans les CRD de Mankountan, de Tougnifily et de Coliah.

‘’Nous engageons des démarches pour nous apporter plus de clarté dans ces circonscriptions comme à Lola où on nous fait croire à une éventuelle victoire de l’UPG (de Jean Marie Doré : Ndlr). C’est le même cas à Boffa et à Matam.

Mariam CISSE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info