Accueil » Politique » Lettre ouverte au président et aux membres de la Cour suprême.

Lettre ouverte au président et aux membres de la Cour suprême.

Monsieur le président, Messieurs les membres,

"

Les élections législatives guinéennes tant attendues depuis 2010, tant de fois reportées et dont on attend à tort selon moi monts et merveilles (j’ai déjà dit pourquoi) ont eu lieu le jour mémorable du 28 septembre 2013. Les résultats provisoires ont été proclamés par la CENI.

Les partis en compétition ont ou vont déposer leurs recours. A force de prières et de pressions de toutes sortes, Dieu merci tout jusqu’ici s’est passé certes dans l’angoisse, mais dans le calme. Tant bien que mal, tout le monde joue la légalité, tant mieux.

A présent, Monsieur le président, Messieurs les membres, comme on le dit dans le jargon footballistique, « la balle est dans votre camp ». Le sort de la nation ‒ peut être celui de la sous-région est entre vos mains. Et croyez moi, j’exagère à peine.

Lourde et terrible responsabilité ! A vous et vous seuls de jouer. Ce, d’autant plus que le président de la République dans une récente a Guineenews, vient je dirai astucieusement, voire vicieusement, de vous enlever ‒ tout au moins en parole ‒ « les entraves » supposées ou réelles du pouvoir exécutif. Cadeau empoisonné !! Mais couteau à double tranchant.

A vous donc monsieur le président et les membres de la Cour suprême de saisir « la balle au bond », et dire devant la nation et l’opinion internationale, chiche !

On y va, on fait notre boulot en toute indépendance. Nous allons dire le droit, tout le droit, rien que le droit.

C’est ce pari que bon nombre de vos concitoyens attendent de vous. C’est ce qu’ils ont attendu de vos prédécesseurs depuis que votre institution existe.

Contrairement à quelques Guinéens, je ne veux pas présumer de votre attitude. J’attends de voir.

Et par souci de vérité, mais nullement pour vous exonérer individuellement et collectivement le cas échéant, je note que de 1958 à nos jours (octobre 2013), toute les institutions, sensés être républicaines et tous les hauts cadres sensé être au service de l’Etat et de la nation se sont comporter ‒ consciemment ou inconsciemment, volontairement ou involontairement ‒ en supplétifs, miliciens, voire mercenaires personnels du chef de l’Etat. Ce qui en soi constitue une faillite collective et la cause fondamentale de la crise endémique de la Guinée.

Nous voilà encore à la croisée des chemins, nous voilà encore devant un rendez-vous qui peut s’avérer historique. Nous voilà, vous voilà, pour nous et en notre nom devant un choix important pour notre avenir commun et solidaire :

  1. Vous pouvez emboiter les pas de vos devanciers, en proclament avec des modifications cosmétiques, les résultats annoncés par la CENI (pour moi Commission électorale non indépendante). Et la Guinée, comme par le passé continuera dans l’indifférence coutumière son douloureux chemin de croix, son interminable descente aux enfers.
  2. Vous pouvez faire ce que le peuple attend de vous, c’est-à-dire dire le droit. C’est à la fois énorme et tout petit. Simple devoir de citoyen honnête. Vous aurez alors en notre nom et pour nous tous crié suffisamment fort HALTE à la dictature au multiple visage qui a toujours sévi dans notre Guinée depuis l’indépendance. Ce sera une PREMIERE.

D’aucun crieront au miracle, à l’inespéré. On vous dira que vous entrez dans l’Histoire par la grande porte. Que nenni ! Vous aurez tout simplement fait votre devoir.

Bien sûr, ce ne sera pas la victoire avec un grand V que les rêveurs impatients et impénitents ainsi que quelques malins qui attendaient leur tour autour de la mangeoire ne manqueront pas de proclamer. Ce ne sera qu’un déclic, un exemple de courage que tous les autres Guinéens devront suivre pour sortir le pays de l’ornière.

Ce sera une luciole qu’il faudra entretenir et transformer en lumière

Elhadj Kolon Diallo

Instituteur à la retraite

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info