Accueil » Société » Pénurie de cartes d’identité : la police et Sabary technology se rejettent la responsabilité

Pénurie de cartes d’identité : la police et Sabary technology se rejettent la responsabilité

L’acquisition d’une pièce d’identité nationale relève de nos jours du parcours de combattant  à Conakry. La direction générale de la police nationale et Sabary technology se rejettent la responsabilité de cette pénurie.

"

Dans la capitale Guinéenne, nombreux sont ces citoyens qui sont dans le besoin urgent d’avoir une pièce d’identité nationale. Dans les différents commissariats qui délivrent les pièces d’identité, les demandeurs ne désemplissent pas. Ça fait plus de trois semaines qu’on me tourne  en rond pour obtenir ma carte d’identité, explique une dame qui a souhaité garder l’anonymat. Rencontrée dans le couloir d’un commissariat de police, notre interlocutrice explique que sa pièce d’identité est arrivée à terme. ‘’Mon fils est malade, j’ai besoin de faire un retrait d’argent dans mon compte. Mais, ajoute-t-elle, la banque refuse de prendre ma carte dont la date a expiré’’.

Pour Dominique Mara, commissaire central de la police de Matoto, la société Sabary techonology à laquelle  la police nationale a octroyé le marché de la confection des cartes est responsable de la pénurie des pièces d’identité nationale.

Cette accusation est balayée d’un revers de main par le directeur de Sabary techonology. Mamady Condé dit être étonné par les affirmations de cet officier de police. ‘’Nous sommes chargés du placement des timbres fiscaux sur les cartes d’identité’’, argue-t-il. Selon lui, sa société a été contactée par la direction générale de la police nationale au moment de la rupture du stock des supports de cartes d’identité il y a plus de 8 mois. Avant d‘indiquer que le blocage ne se situait nullement au niveau de sa société.  A l’en croire, Sabary techonology a même préfinancé la confection d’un important lot de cartes d’identité, sans que l’Etat ne lui paye.

Ce que Mamady Condé ne nie pas, c’est la difficulté des citoyens d’obtenir une pièce d’identité à Conakry. Il privilégie plutôt le manque de timbres fiscaux. ‘’Depuis le 18 octobre dernier, nous avons fait une demande officielle avec quittance de payement d’un montant de 125 000 timbres au trésor public’’. Cette demande, selon le directeur de Sabary technology est restée sans aucune suite jusque-là. Pendant ce temps, les pauvres citoyens sont appelés à prendre leur mal en patience.
Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 90 54 16

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info