Accueil » Société » Une fille de 13 ans meurt après avoir été violée

Une fille de 13 ans meurt après avoir été violée

Décidément il ne se passe pas une semaine sans qu’on ne parle d’insécurité à Conakry et à l’intérieur du pays. Les vols, viols, agressions et assassinats dictent leurs lois dans la cité.  Les malfaiteurs opèrent désormais en plein jour, au vu et au su de la population. Le week-end dernier à Petit Simbaya, dans la commune de Ratoma, une famille a été séquestrée pendant plusieurs heures par des tueurs à gage.

"

C’est en pleine journée que les cambrioleurs s’introduisent dans la maison. Ousmane Tanou Diallo, le chef de famille, commerçant est au marché Madina. Son épouse, Maladho Baldé reçoit un coup de fil. Au bout de la ligne, son frère l’informe que son enfant est souffrant à la maison.  Aussitôt, elle rentre à son domicile. Elle est accueillie par un malfrat lourdement armé qui l’intime de se taire sous peine de se faire tuer. Sur le coup, elle obtempère. Cette attaque, explique Mme Diallo est un règlement de compte. ‘’On est là pour éliminer ton mari à la demande de quelqu’un. Nous avons été payés à 200 millions pour mettre fin à sa vie’’, lui lance subitement un malfaiteur.

Ne voyant pas sa fille de 13 ans, Maladho Baldé demande aux visiteurs indésirables de la ramener auprès d’elle au salon. Les malfaiteurs l’expliquent que cette dernière est isolée dans une chambre à cause de ses cris.

A 18 heures, de retour à la maison, Ousmane Tanou Diallo ne s’attendaient pas à trouver des malfaiteurs chez lui. Une bagarre éclate entre lui et ces derniers. Dans cette lutte, un coup de feu éclate et alerte le voisinage. Le chef de famille s’en sort avec des blessures sur la tête. Les malfaiteurs, quant à eux, prennent la fuite en emportant une voiture et d’importants biens matériels. Après leur départ, le corps sans vie de la victime, Housseinatou Diallo,  a été découvert. Elle serait morte suite à un viol.

Vendredi dernier, c’est une station qui a été attaquée par des hommes lourdement armés. Bilan, une 4×4 et plusieurs millions de Francs Guinéens emportés par les quidams. Avec ce nombre croissant d’attaques, de vols et viols, on se demande bien à quoi servent la police de proximité, la gendarmerie, et surtout les numéros verts mis à la disposition, dit-on, des populations.

Mariam CISSE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info