Accueil » Société » Opération de déguerpissement : 10 millions pour chaque famille de personnes handicapées

Opération de déguerpissement : 10 millions pour chaque famille de personnes handicapées

Du 9 au 11 décembre prochain, la capitale Guinéenne abritera la 40ème session ministérielle de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI). Depuis près de deux semaines, les autorités ont lancé une campagne d’assainissement à Conakry, qualifiée de simple opération de ‘’charme’’ par plus d’un observateur.

Près de quatre mille invités sont attendus à cette conférence, organisée pour la deuxième fois dans la capitale guinéenne après celle de 1995 et qui réunit les ministres des affaires étrangères des 57 États membres de l’organisation.

Pour cette vaste campagne d’assainissement, des centaines d’hommes civilo-militaires s’activent sur le terrain pour donner un nouveau look à la capitale. Au même moment, c’est le chef de bataillon et Gouverneur de la ville de Conakry qui s’invite dans la danse à travers une grande opération de déguerpissement des vendeurs squattant la voie publique et les artères principales de la capitale. Même si certains voient de ce déguerpissement de bon œil, Sékou Resco Camara et sa troupe ne font pas que des heureux dans l’accomplissement de cette mission.

Si par endroit le Gouvernement n’a rencontré aucun obstacle, il n’est pas le bienvenu ailleurs. Après avoir réussi le 7 novembre dernier à faire abdiquer illico presto sans mesures d’accompagnement de pauvres femmes en quête du quotidien au marché Entag, ce sont les personnes handicapées physiques occupant, au vu et au su de tout le monde, depuis des années les abords de la grande mosquée Fayçal, la passerelle de Donka et de la cité Chemin de fer qui ont fait les frais cette volonté de Sékou Resco Camara. Ces pauvres en colère sont sortis crier des slogans hostiles au Gouverneur qui semble ignorer les conséquences politiques que peuvent susciter de telles mesures.

Il aurait fallu l’intervention du ministère des affaires sociales, de la promotion et de l’enfance pour calmer les ardeurs. Les familles d’handicapés, au nombre de 194 recensées, ont accepté de quitter les lieux au terme d’une rencontre avec les autorités du ministère des affaires sociales. Ce départ des personnes handicapées physiques est conditionné par le versement d’un montant de 10 millions de Francs Guinéens à chaque famille ayant accepté de quitter les lieux, selon une association des personnes handicapées.

Cette énième opération de déguerpissement, motivée cette fois-ci par la tenue la 40ème session ministérielle de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI)  vient s’ajouter à la longue liste de la volonté, dit-on, de Sékou Resco Camara de redonner un nouveau visage à la capitale Guinéenne. Mais quand on sait le nombre d’échec de telle mesure, pourvu  qu’elle ne soit pas cette fois une simple mesure de feu de paille et que les occupants de ces lieux ne reviennent à la fin du 40e sommet de l’OCI.

Boubacar Sidy BAH,  pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info