Accueil » Société » Pita : Quand des coupeurs de route créent la psychose

Pita : Quand des coupeurs de route créent la psychose

Les citoyens de la ville de Pita, ville située à plus de 400 km de Conakry  ne savent plus à quel saint se vouer. Notre reporter qui y séjourne depuis quelques jours s’est intéressé à ce phénomène. Les populations de la ville de Pita vivent  dans une psychose de peur comme partout ailleurs dans la région.

"

En effet,  la plus part des personnes interrogées indiquent que des citoyens sont victimes d’attaques de la part des coupeurs de route. Amadou Bah un citoyen rencontré dans la ville explique : « Depuis quelques semaines, les bandits attaquent les conducteurs de taxi moto ou de véhicules. La dernière attaque a fait deux morts. Les bandits ont attaqué un taxi en provenance du Sénégal. C’est vraiment dommage ! ».

De son côté, Aminata Diallo qui habite dans la sous-préfecture de Sintaly, toujours dans la préfecture affirme : « Dès 20 heures toute la population se terre chez elle pour éviter d’être attaqué’ ».

A Pita Centre, où notre reporter s’est rendus dans la soirée du 3 décembre, on pouvait constater le calme qui y régnait car, souligne-t-il, la ville  était quasi déserte. Seulement, des patrouilles militaires étaient  entrain de circuler. Un homme en treillis qui a préféré garder l’anonymat estime que malgré leur maigre moyen, ils se battent pour apporter le minimum de sécurité et assurer la protection des populations qui y vivent.

Oumar CAMARA, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info