Accueil » Politique » La Guinée signe avec la France un nouvel accord de coopération militaire

La Guinée signe avec la France un nouvel accord de coopération militaire

Le 21 novembre dernier, le président Alpha Condé et son homologue François Hollande ont engagé des discussions à Paris pour aboutir à la conclusion d’un nouvel accord de coopération militaire et de défense entre la Guinée et la France. Moins de deux mois après cette rencontre, le Bâtiment de projection et de commandement le Dixmude a servi de cadre lundi 13 Janvier 2014 à la signature de ce nouvel accord par l’ambassadeur de France en Guinée, M. Bertrand Cochery, et le ministre délégué à la défense, Me Abdoul Kabèlè Camara.

Cet accord de coopération de défense et au statut des forces, selon  le diplomate français, est le fruit d’une politique résolue de réforme du secteur de sécurité, sous l’impulsion du Président Alpha Condé, constamment appuyée par la France, et d’une volonté commune d’encadrer par le droit les activités de coopération militaire et de défense entre la France et la Guinée.

L’accord dont il est question s’articule en effet autour de la politique de défense et de sécurité, l’organisation et le fonctionnement des forces armées, l’opération de maintien de la paix et humanitaires, ainsi que les scolarités militaires. Selon Bertrand Cochery, il contribue au renforcement de l’Etat de droit en Guinée, appliqué au domaine de la défense. Mieux, ajoute l’ambassadeur de France en Guinée,  cet accord pérennise, avec les engagements et les obligations qui y sont liées, une relation de coopération bilatérale très forte qui a pour but d’accompagner la constitution d’une armée républicaine et la refondation du lien armée-nation.

Le ministre délégué à la défense s’est réjoui de la marque de confiance conférée à la coopération qui lie la France et la Guinée. Pour Me Abdoul Kabèlè Camara, l’exigence de la signature de cet accord n’est plus à démontrer car, selon lui,  les forces armées Guinéennes doivent reprendre toute leur place dans le concert des grandes nations africaines face au défi du continent africain.

Conclu pour une période de 5 ans renouvelables tacitement pour des périodes identiques, l’application de cet accord de coopération est conditionnée par sa ratification selon les formes constitutionnelles de la France et de la Guinée. Mais, le ministre délégué à la défense rassure que le gouvernement Guinéen prendra toutes les dispositions utiles et  preuve de célérité pour soumettre cet accord à la nouvelle assemblée nationale dont les députés ont fait leur rentrée ce lundi.

Pour permettre une meilleure insertion des forces armées Guinéennes dans des missions de plus en plus exigeantes dans le continent africain,  des projets indispensables seront développés dans les mois à venir, selon les termes de l’ambassadeur Cochery. Il s’agit notamment de la formation d’un bataillon à Kindia pour le Mali, le développement des capacités de la marine  au titre de l’action en mer, le renforcement des moyens de surveillance aérienne, actions qui marqueront le retour de la Guinée sur la scène politico-militaire en Afrique.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info