Accueil » Politique » Limogé du Gouvernorat de Conakry, quel autre point de chute pour Sékou Resco Camara?

Limogé du Gouvernorat de Conakry, quel autre point de chute pour Sékou Resco Camara?

Le désormais ancien gouverneur de la ville de Conakry, le Commandant Sékou Resco Camara a  été limogé mercredi par un décret présidentiel. Ce limogeage tant attendu intervient après moult contestations du chef de bataillon. Le décret le limogeant indique qu’il est appelé à d’autres fonctions sans pourtant donner plus d’informations.resco_jpg

Longtemps considéré par ses détracteurs comme instigateur de protestations dans certains lieux de la capitale guinéenne à cause de ses menaces verbales répétitives, Sékou Resco Camara a été débarqué de ses fonctions et remplacé mercredi soir par Soriba Sorel Camara jusqu’ici secrétaire général du ministère de l’élevage et des productions animales.

Surnommé Zorro national par certains médias, l’ancien Gouverneur de Conakry est celui qui promettait le retour du courant électrique dans certains quartiers de la haute banlieue de Conakry sans pourtant maitriser un seul contour du domaine de l’électricité. Resco Camara est également l’auteur de la délirante phrase : ‘’ Tous ceux qui oseront faire des troubles, le moindre trouble seulement, ils n’ont qu’à dire au revoir à leurs familles, enfants et à tous les gens qu’ils connaissent’’. C’était quelques heures seulement avant l’arrivée à Conakry du Roi Mohammed VI du Maroc.

Pour aller plus loin, Resco c’est aussi l’homme qui est poursuivi par le tribunal de première instance de Dixinn (Conakry II) suite à une plainte conjointe déposée le 18 mai 2012 par la FIDH et de l’OGDH, aux côtés de 17 victimes constituées en parties civiles. Une enquête avait été ouverte par le Procureur de la République pour « arrestation illégale, séquestration, coups et blessures volontaires, abus d’autorité, crimes et délits commis dans l’exercice de ses fonctions ». Et le nom du Commandant Resco est cité dans une affaire d’arrestation, de détention arbitraire de plusieurs individus torturés suivant ses instructions et celles du Général Nouhou Thiam, et du Commandant Aboubacar Sidiki Camara dit De Gaulle.

Arrivé à la tête du gouvernorat de Conakry dans l’entre-deux-tour de la présidentielle de 2010 en remplacement de Mohamed Diop, l’ancien administrateur du grand marché de Madina est confirmé à son poste par le président Alpha Condé quelques mois plus tard. Il occupera ce poste pendant quatre (4) ans avant d’être remercié mercredi soir.

La question qui brûle les lèvres de plus d’un observateur est de savoir quel sera le prochain point de chute de Sékou Resco Camara après son limogeage.  Tout porte à croire qu’il ne sera pas lâché par le président Alpha Condé qui réserverait à l’ancien gouverneur un poste plus juteux à titre de récompense. De quel poste s’agira-t-il ? La réponse dans les prochaines heures à travers un décret du président de la République.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 66 905 416

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info