Accueil » Société » Quand le virus Ebola crée la psychose dans les transports interurbains

Quand le virus Ebola crée la psychose dans les transports interurbains

L’annonce de la présence du virus ‘’Ebola’’ dans le sud de la Guinée a semé la zizanie dans les transports interurbains. A Conakry, des transporteurs routiers peinent à trouver des passagers devant se rendre des préfectures de Macenta, Guéckédou et Kissidougou, dans la région forestière, foyer de cette épidémie. Conakry_by_martapiqs1

Les répercussions de cette épidémie ne se sont pas faites attendre. Le secteur des transports routiers est sérieusement touché. Avant l’annonce de cette épidémie, nombreux sont ces conducteurs de transports en commun qui se rendaient dans cette région vu l’affluence des passagers dans les différentes gares routières de Conakry. A ce jour l’ambiance n’est plus la même. Les passagers se font de plus en plus rares. Et pour cause, la psychose règne en maitre absolu dans la cité.

‘’Aucune décision n’a été prise pour limiter les déplacements vers la région forestière. Mais sur le terrain les passagers se font rares et chacun prend ces précautions pour éviter le virus’’, confie un responsable du syndicat des transporteurs routiers. Poursuivant, notre interlocuteur ajoute qu’un constat amer se dégage. ‘’Nous remarquons une réduction considérable en termes de déplacement dans la région forestière. Avant, deux à trois véhicules pouvaient sortir par jour. La situation n’est plus la même. A ce jour, nous peinons à remplir un véhicule en trois jours’’, déplore-t-il.

Face à cette situation, nombreux sont ces chauffeurs qui se lamentent du manque de trafic dans la région forestière. Bon nombre parmi eux affirment ne compter que sur les recettes de voyages pour joindre les bouts.

Côté autorités, on rassure que toutes les mesures sont prises afin de contenir l’épidémie de la fièvre Ebola qui sévit depuis janvier dans le sud de la Guinée. De janvier au 23 mars, au moins 61 personnes sont mortes de fièvre hémorragique causée par ce virus. Plusieurs des 87 cas identifiés ayant été confirmés comme étant dus au virus Ebola, l’un des plus mortels et des plus contagieux pour lequel il n’existe aucun vaccin ou remède.

Boubacar Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info