Accueil » Politique » Médias d’Etat: Tous contre les errances du ministre Makanéra

Médias d’Etat: Tous contre les errances du ministre Makanéra

La lettre du 17 avril du ministre  Alhousseine Kaké Makanéra aurait été une très belle initiative de rappel au respect des prérogatives de chaque service, mais publiée dans un contexte défavorable d’exclusion, de menaces de destitutions, d’arrogances, elle dérange plus qu’elle n’arrange les services de la communication.Makanera

De la base au sommet, elle aggrave les dégâts collatéraux causés par la décision inique suspendant de ses fonctions le célèbre journaliste sportif Amadou Diouldé Diallo. Elle sème la trouille dans tous les compartiments des médias publics.

Pis encore, elle enflamme les suspicions de soustraction de la manne financière générée notamment par les recettes publicitaires de la télévision publique. Recréant tout de go de sérieux conflits de compétence entre employés, gérants des régies et dirigeants des médias alors que les textes règlementaires ont logé chaque partie dans son enseigne. Et pour cause ? En trois jours seulement, cette lettre a failli pousser des dirigeants des médias – qui collaborent sans écueils depuis des décennies – à se prendre aux collets. Seul l’esprit de confraternité les a aidé à appréhender le fourbi et à faire union sacrée contre l’intruse. Désormais tous maugréent contre cette farce de mauvais goût qui, selon les interprétations, visait directement ou indirectement à empester leur atmosphère de travail. Lisez !

 «Ministère de la Communication, Conakry, le 17 avril 2014 N° 013/MC/CAB/ 2014 (…)

Aux Directeurs nationaux, Directeurs Généraux,

Chefs de service

Mesdames et Messieurs,

J’ai constaté avec regret le non respect des textes pertinents portant sur la gestion des ressources générées par la publicité au niveau des médias de service public.

Par ailleurs, je précise’ que seul l’Office Guinéen de Publicité (OGP) est habilité à ordonner la diffusion des spots de publicité sur les antennes des médias publics.

J’attache du prix au respect scrupuleux de cette instruction».

Le tollé soulevé par cette lettre montre que les dirigeants des médias d’Etat passent de moments de rudes épreuves après les couacs du cabinet ministériel dans son plan de communication sur le dossier fièvre Ebola.

Tous ces revers rajoutent aux casseroles que traîne le ministre plutôt habitué à la parlote propagandiste digne d’un transhumant politique cherchant à tout moment la direction du vent… à suivre.

D. Alpha

le Pop

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Je ne saisi pas ce qui pourrait déranger dans cette lettre. Comme lorsque je suis d’accord avec une personnalité politique de notre pays, c’est que je me trompe quelque part, pourriez-vous me donner des explications qui me montrent là où il y a l’erreur?
    Merci

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info