Accueil » Politique » Législature cosmétique, parlement mignon

Législature cosmétique, parlement mignon

Le parlement guinéen  vient de formuler une vision pour sortir la Guinée des législatures «cosmétiques». Il dispose ainsi d’une «boussole» parlementaire qui a besoin de temps pour orienter valablement l’action législative.Parlement

Tout indique dans cette vision qu’à la fin de la législature, ce pays aura un parlement mignon. D’ici là il y a un immense toilettage individuel et collectif à opérer au niveau des députés.

En lisant la mission et les actions stratégiques qui en découlent, on constate qu’il y a trop de choses à éviter et même à proscrire, trop de comportements et de compétences à acquérir pour devenir un vrai parlementaire dans ce parlement en devenir. Les préalables et les doutes s’affichent dans chaque portion de phrase du document en risques de divergences mettant les députés devant la nécessité collective de s’interroger sur leurs aptitudes à la cohésion et leur capacité à légiférer et contrôler le gouvernement.

Il parait que la question majeure de la discrimination et de l’exclusion menace tellement l’institution parlementaire qu’elle est inscrite comme une chose à proscrire parmi d’autres à assurer et à promouvoir. Un cheveu dans la soupe quand on a l’ambition d’«assurer une gestion juste, transparente et équitable des postes». Quels postes encore ? Certainement ceux qui venaient d’être répartis de façon si inéquitable devant tous les guinéens.

Ce segment visionnaire voudrait-il dire que chaque député occupant un poste aura une part juste à chaque partage des avantages accordés, chemin faisant ? Quelles parts reviendront aux députés non postés?

A regarder de près, ce montage futuriste affiche les élus en état de compagnonnage incertain et de cycle primaire d’une classe d’élèves parlementaires durant les cinq prochaines années.

Les Honorables de Guinée ont ainsi choisi de consacrer l’actuelle législature à apprendre à parler et à voter. Ils parleront et voteront des lois quand ils auront maitrisé le langage législatif. Ce qui est normal.

Cependant cet apprentissage risque de prendre le quinquennat parlementaire tout entier et occuper toute la surface législative. C’est leur vision qui le dit. Aussi les préoccupations  et besoins du peuple de Guinée ont rendez-vous à l’hémicycle en 2019 quand l’assemblée nationale aura achevé ses soins de beauté.

L’institution législative a procédé à une répartition des actions opérationnelles de sa mission. Cette répartition rappelle le partage qu’opérait Bouki l’Hyène en l’absence de Leuk Le – Lièvre. Sur un total de 36 actions, 15 reviennent directement aux députés, 11 au parlement en tant que coquille et collectif. «  NDE E NDE, NDOUU » «NDOUU E NDOUU, NDEE», dit-on en poular. Les députés se sont élégamment approprié ce dicton dans le partage qui semble oublier les électeurs et leurs préoccupations.

Ainsi le reste des actions sont réservées à raffiner le narcissisme des députés dont deux à la presse parlementaire et aux journalistes en général probablement pour clouer le bec à  ces «grandes gueules» et soigner l’image de marque de l’assemblée nationale. Il semble que six actions iront à la préparation d’outils et d’approches en vue d’un certain pré-contrôle gouvernemental. L’assemblée a eu la gentillesse et la générosité de réserver deux actions au peuple de Guinée dont une pour permettre aux députés d’aller en vacances chez les électeurs et la deuxième pour se souvenir des aspirations des populations. Il y a là en perspective un risque de potlatch amérindien, une sorte de «guerre» de biens où les «Kolas» symboliques affronteront les festins copieux dans les villes et les campagnes; le tout arrosé de danses folkloriques et  de discours mielleux; si les ovins, caprins et poulets pouvaient entendre et comprendre?  Ils auraient «voté par les pattes» vers la brousse lointaine, contre le parlement et sa vision parlementaire.

En regardant à nouveau et de très près cette feuille de route parlementaire, on finit par conclure qu’elle est entièrement dédiée au bien-être du parlement et à la beauté des députés. Sur six objectifs stratégiques, un seul évoque les populations. Dans 36 actions opérationnelles, une seule suggère de prendre en compte les aspirations des populations. Comme si le parlement doit s’occuper d’autres choses que de ce qui préoccupe le peuple.  Un plan d’action trop implicite pour ne pas être cosmétique face aux besoins urgents et visibles de changements en Guinée. Les députés ont heureusement fait un clin d’œil rétrospectif à l’histoire législative du pays qui aurait connu il n’y a pas longtemps « les automatismes parlementaires» dans une sorte de jeu théâtral en «chambre d’enregistrement ou caisse de résonnance des décisions de l’Exécutif ».

Bien dit  ! Honorables députés. Donc vous n’avez pas oublié ? Le peuple, lui aussi, se souvient ! Il est d’ailleurs sur la terre de Guinée pour se souvenir des faits et gestes de son intelligentsia en recherche perpétuelle de voie de développement et d’Etat de droit.

Une nouvelle étape est ouverte avec cette vision parlementaire en début d’exécution dans les incertitudes, les attaques et contre-attaques entre l’Exécutif et le Législatif. Elle prendra fin à la fin de la législature dont il est difficile de prévoir les contours du terme. Il reste qu’avec cette mission toute institutionnelle qu’elle s’est donnée, la deuxième institution de la République risque de n’avoir qu’un résultat : un parlement mignon dans de belles installations.

Il reste à savoir si le pays aura évolué en matière d’Etat de droit.

Aura-t-on pu rentabiliser tous les investissements consentis pour mettre en place cette assemblée? Les électeurs poseront cette question aux élus de la nation quelle que soit leur mouvance politique. Selon les réponses fournies, chaque citoyen pourra mesurer lui- même le niveau de bien-être et de liberté qu’il aura acquis. De quoi orienter les votes lors des élections suivantes.

En tout cas le peuple de Guinée semble avoir gagné en maturité politique.

Lamarana Diallo

le Pop

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info