Accueil » Politique » Les ressortissants de Lélouma demandent le départ du préfet

Les ressortissants de Lélouma demandent le départ du préfet

Les ressortissants de 10 sous-préfectures de Lélouma et de la commune urbaine, résidents à Conakry demandent à nouveau le départ de leur préfet Samba Héri Camara. Dans une déclaration dont VisionGuinee.Info a reçu une copie, ils accusent le préfet de la localité  de “semer une division ethnique qui ne dit pas son nom entre les fils de la préfecture”. prefet

A l’origine des faits, un conflit domanial entre les populations de M’bouria dans le district de Bombi Bourou, sous-préfecture de Lafou. Un conflit né de la politique du « manden Djallon» tel que constaté dans un procès-verbal du 5 septembre 2011 et qui mentionne expressément d’un côté les peuls et de l’autre côté les « djihabhés», peut-on lire dans la déclaration. Le procès-verbal en question a été signé par les deux parties en conflit et les autorités religieuses, administratives locales et préfectorales sous l’égide d’une délégation nationale du RPG dirigée par Louis Mara Fabon accompagné par Alpha Kabinet Kourouma et Mohamed Lamine Kaba.

Cette politique de haine et de division communautaire a fini par aboutir le 2 avril 2014 à des affrontements sanglants entre les propriétaires terriens et des exploitants, martèlent les ressortissants de Lélouma, résidents à Conakry déplorant les 16 cas de blessés dont 10 grièvement et les 17 arrestations suite aux soulèvements populaires enregistrés dans la localité.

A en croire les rédacteurs de la déclaration parvenue à notre rédaction, le préfet Samba Héri Camara n’est pas à sa première tentative de classification des populations de Lélouma en « Djihabhés et Foulbhés» pour implanter le RPG. Or, mentionnent les signataires, ces populations vivent en harmonie depuis des siècles. Pour exprimer leur ras-le-bol de cette politique de division,  les ressortissants de Lélouma à Conakry, originaires de 10 sous-préfectures et de la commune urbaine, demandent en bloc le départ du préfet qui pour l’instant bénéficie de la confiance du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Alhassane Condé.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info