Accueil » Société » Ministère de la culture : Le nouveau secrétaire général dévoile ses priorités

Ministère de la culture : Le nouveau secrétaire général dévoile ses priorités

Mohamed Amirou Conté est le nouveau secrétaire général du ministère de la culture et du patrimoine historique. Il a été nommé par un décret présidentiel rendu public dans la soirée du 8 mai dernier. Investi dans ses nouvelles fonctions mercredi, cet entrepreneur culturel et économiste de formation a dévoilé ses priorités en appelant les cadres du ministère de la culture à travailler ensemble pour faire développer la culture en Guinée. AMIROU CONTE

Riche et variée, synthèse des grandes  civilisations de l’Afrique occidentale, la culture Guinéenne peut constituer un puissant levier pour le développement durable et la lutte contre la pauvreté, a déclaré Mohamed Amirou Conté dans son discours d’investiture au musée national de Sandervallia.  La culture devient de plus en plus la matière première pour un ensemble de métiers exercés par un point significatif de la population.  Promus, selon le secrétaire général du ministère de la culture, ces métiers peuvent   s’avérer comme une importante source de création d’emplois et de richesse. Malheureusement, le manque de règlement statuaire de ces métiers a conduit ce secteur dans l’informel faisant de lui une activité marginalisée non répertoriée dans les emplois à encadrer et à promouvoir.

L’état de la culture

Malgré que la Guinée dispose d’un potentiel pour développer tous les aspects de la culture, elle n’a pas réussi à se hisser au niveau d’un pôle d’excellence. Cela est dû entre autres à la faible implication des acteurs culturels non étatiques à la définition et la mise en œuvre des stratégies d’une part, et par l’insuffisante de la responsabilité effective du ministère de la culture tant dans la préparation des stratégies que dans l’élaboration des budgets-programmes, a indiqué Mohamed Amirou Conté.

Les attentes nombreuses, les moyens limités…

Pour sortir la culture Guinéenne de la léthargie, Amirou Conté mise sur le document stratégique de la pauvreté qui recommande la promotion de celle-ci par la mise en place d’un fonds d’aide et de soutien à la culture, la création d’un  cadre juridique incitatif pour les métiers de la culture, la définition d’un statut professionnel des métiers de la culture, la création d’un mécanisme d’appui et d’encadrement des entrepreneurs culturels, la réalisation d’inventaire général du patrimoine culturel, le renforcement des capacités institutionnelles du ministère de la culture et  celles des ressources humaines.

Le ministère de la culture compte sur le budget national et des aides extérieures. Pour que le ministère mette en œuvre son plan d’action, il faut décaisser au budget national et monter une stratégie pour trouver des fonds auprès des partenaires, a plaidé Mohamed Amirou Conté.

Pour y parvenir, le secrétaire  général du ministère de la culture met un accent sur tous les aspects permettant d’attirer des partenaires au développement et des investisseurs  étrangers. La tâche est immense, mais noble et exaltante, reconnait-il, comptant sur la détermination du personnel du ministère pour faire avancer les choses. ‘’Si nous voulons réussir, nous devons former une équipe qui travaille ensemble. Il ne doit pas y avoir des maillons faibles au sein de cette équipe’’, a-t-il prévenu rappelant à ses collaborateurs la nécessité d’instaurer la rigueur dans l’administration. Une administration publique efficace avec toutes les exigences que cela comporte, a-t-il précisé.

Priorité à la lettre de mission du ministère de la culture

L’action du ministère devra se pencher sur le recensement du patrimoine culturel Guinéen, conformément à la lettre de mission remise par le Premier ministre au ministre de la culture.  Amirou Conté promet de se battre pour réhabiliter et valoriser les symboles culturels nationaux, promouvoir la production culturelle et lutter contre la piraterie. Il entend également instituer les quinzaines de festival culturel au niveau national, enseigner les  valeurs culturelles aux jeunes générations et veiller à l’application de tous les accords et conventions ratifiés par la guinée. Chacun de ces axes prioritaires fera l’objet d’une étude approfondie pour aboutir à la réalisation d’actions sur le terrain, a-t-il rassuré.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info