Accueil » Politique » Politique de décentralisation : Quand le PDG/RDA dément le ministre Alhassane Condé

Politique de décentralisation : Quand le PDG/RDA dément le ministre Alhassane Condé

Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation Alhassane Condé a présenté son livre ‘’La décentralisation en Guinée : une expérience réussie’’. C’était à l’occasion des 72 heures du livre organisée à Conakry du 23 au 25 avril 2014.Alhassane Condé

Dans son œuvre littéraire, Alhassane Condé définit la décentralisation comme étant le transfert de pouvoir de l’Etat aux collectivités décentralisées qui sont ses démembrements. En Guinée, après 26 ans de ‘’socialisme’’ sans partage, les nouvelles autorités issues du coup d’Etat du 3 avril 1984 n’avaient visiblement pas le choix, peut-on lire dans l’ouvrage de 278 pages édité chez l’Harmattan en février 2003. Selon l’auteur, les populations guinéennes aspiraient à plus de liberté, et souhaitaient participer au processus de développement économique et politique.

La décentralisation, une expérience réussie ? Une évidence selon le président d’honneur du PDG/RDA qui a rappelé à l’ordre le ministre Alhassane Condé en estimant que ce dernier ignore la politique de décentralisation de notre pays.

Dans une lettre ouverte, El hadj Momo Bangoura s’est dit surpris et indigné d’appendre du ministre Condé que la décentralisation a pris le départ en Guinée en 1985. ‘’Ces propos ne doivent pas venir de vous (Alhassane Condé, Ndlr), d’autant plus que pour relancer ce processus, vous-même, secrétaire d’Etat à la décentralisation, vous êtes référé aux œuvres du PDG-RDA pour mieux actualiser notre nouveau document’’, a-t-il écrit précisant qu’il est inadmissible pour Alhassane Condé de déclarer que c’est en 1985 que la décentralisation a débuté en Guinée.

Poursuivant, El Hadj Momo Bangoura a rappelé au ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation que dès que la suppression de la chefferie de canton, le 31 décembre 1957, le gouvernement semi-autonome de la loi cadre Gaston Défère dirigé par Ahmed Sékou Touré a lancé dans les localités de base la démocratisation de la gestion des affaires du peuple. Selon lui,  c’est cette politique qui a été amplifiée dès le lendemain de la proclamation de notre indépendance le 02 octobre 1958.

Depuis cette date, note le doyen Momo Bangoura, aucun village rural, aucun quartier, aucune commune n’étaient gérés par des agents nommés. ‘’C’est le peuple lui-même qui choisissait ses responsables. Et le peuple avait le pouvoir de contrôler des élus à tous les niveaux’’, a-t-il précisé au ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Le président d’honneur du PDG/RDA exhorte le gouvernement actuel à ‘’avoir l’honnêteté historique de dire que la politique de décentralisation est un héritage de la première république qu’il décide de restaurer et de systématiser parce qu’en fait, c’est cela le fondement même de la démocratie’’, a-t-il conclu.

Boubacar Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info