Accueil » Politique » Des experts de la Cédéao se penchent sur la problématique énergétique dans la sous-région

Des experts de la Cédéao se penchent sur la problématique énergétique dans la sous-région

La République de Guinée, à l’instar des autres pays ouest africains, a célébré le mercredi 28 mai la Journée de la Cédéao. A Conakry, cette commémoration s’est caractérisée par la tenue dans un réceptif hôtelier de la place d’un atelier qui a réuni, outre le pays hôte, les cadres venus de 11 pays de la sous-région, notamment la Côte d’ Ivoire, le Ghana, le Liberia, le Mali, le Nigeria, la Guinée Bissau, le Niger, le Sénégal, le Bénin, la Sierra Leone et le Togo.forum electrique cedeao

Le thème retenu cette année pour la célébration de ce 39ème anniversaire est : ‘‘La problématique de l’énergie dans l’espace Cédéao’’. Ce choix s’explique selon la représentante spéciale du président de la Commission de la Cédéao en Guinée par le fait que toute la région de la Cédéao traverse une crise électrique qui entrave le développement économique et social de ses Etats et affecte particulièrement les groupes de populations à faible revenu. ‘‘Le problème de l’énergie n’est pas propre à la Guinée seulement, mais concerne tous les pays de l’Afrique de l’ouest qui doivent se donner la main pour trouver une solution régionale au dit problème’’, a déclaré Jacqueline Zaba.

Dans le même ordre d’idée, le chargé d’affaires à l’ambassade de Ghana, Isaac Agyeman a indiqué que ce thème censé guider les travaux de cette journée interpelle tous les pays membres de l’organisation. Car, dit-il, ‘‘ le décollage des économies des Etats de l’espace Cédéao dépend tant d’une source efficace d’énergie’’.

Présidant la cérémonie d’ouverture, le ministre de la Coopération internationale a tout d’abord apprécié le fait que les pays membres de la Cédéao aient choisi comme thème central, la problématique de l’énergie dans l’espace Cédéao. ‘‘ En effet, il faut en convenir que l’énergie constitue un pilier essentiel de notre processus d’intégration. Or, nos déficits dans ce domaine sont considérables, aussi bien en ce qui concerne la couverture de nos besoins domestiques que celle de nos besoins industriels. C’est ce qui explique le coût élevé de la fourniture d’électricité au sein des Etats membres de la Cédéao, et plus particulièrement un pays ’’, a-t-il rappelé.

Dans le cadre de son pays, Koutoubou Moustapha Sanoh y voit un paradoxe quand il considère le potentiel hydrographique de la Guinée et les possibilités d’aménagement qu’il offre. Ainsi, soutient-il, ‘‘ aussi longtemps que nous ne parviendrons pas à inverser cette tendance, aussi longtemps que nous n’arriverons pas à combler notre retard. Car, l’énergie et sa disponibilité constituent des facteurs d’accélération de la croissance et du développement ’’.

Au terme d’une journée fructueuse en échanges, les cadres guinéens ont fait une présentation sur la situation énergétique en Guinée et les experts de la communauté en ont fait écho par un exposé des défis et réponses régionaux au problème énergétique. Le 28 mai 1975 marque la date de création à Lagos au Nigeria par 16 Etats de la Cédéao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) avec entre autres objectifs d’exploiter ensemble la proximité géographique en vue d’établir une structure de promotion de l’intégration économique de ses habitants.

Mady Bangoura, pour Visionguinee.Info

00224 664 29 48 51

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info