Accueil » Économie » ‘’En 1998, l’usine de Fria était pratiquement en faillite’’, selon Cellou Dalein Diallo

‘’En 1998, l’usine de Fria était pratiquement en faillite’’, selon Cellou Dalein Diallo

‘’La vente de l’usine de Fria, j’ai beaucoup expliqué le protocole concernant cette vente.  Je rappelle que la vente de l’usine de Fria a été signée en 2002. A l’époque,  j’étais ministre des Transports. Je n’ai jamais participé à une négociation même en tant que membre du gouvernement à la vente de l’usine’’. C’est en substance ce qu’a déclaré en début de semaine Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition. PENTAX DIGITAL CAMERA

Pour vendre une usine comme celle de Fria, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée pense qu’un simple ministre ne pourrait le faire, sans l’aval du président de la république. L’usine Friguia est à l’arrêt depuis avril 2012. Mais, selon le chef de file de l’opposition, en 1998 l’usine de Fria était pratiquement en faillite. C’est ainsi que Pechiney, entreprise Française associée à la Guinée dans l’usine, a  décidé de donner leur part contre un franc symbolique à la Guinée.

Après le départ du partenaire Français, poursuit Cellou Dalein Diallo, le gouvernement a lancé un appel d’offre pour voir s’il peut avoir un partenaire stratégique pour reprendre l’usine. Personne n’a soumissionné, a relaté l’ancien premier ministre qui rappelle que la seule compagnie qui a exprimé un intérêt était la société Reynold qui voulait un contrat d’une location de vente. Deux ans après cette location, Reynold a revendu son contrat à Russal le numéro un mondial en Alumine, a expliqué l’ancien directeur des changes à la Banque centrale de la République de Guinée.

A l’époque, selon Cellou Dalein, il y a eu une étude pour rentabiliser l’usine. A l’en croire,  il s’agissait d’investir 400 millions de dollars parce que la taille de 700 mille tonnes par an est petite. Le prix de la  tonne de l’alumine à Fria était l’un des plus élevés au monde. Il y a une société qui est venu faire 400 millions de dollars d’investissement pour doubler la capacité et rendre compétitive l’usine de Fria, a expliqué le président  de l’UFDG.

Finalement, l’Etat a décidé de vendre l’usine. Des négociations ont été faites par e cabinet particulier du président de la République auquel une bonne partie des prérogatives du ministère des Mines avait été transféré. ‘’Ma responsabilité n’est nullement engagée’’, insiste l’ancien premier ministre de Lansana Conté et probable challenger du président Alpha Condé en 2015.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. arrêté d’acquise le feu Général conté toi et ton staff vous avez vendu l’usine de fria lorsque Pr Alpha condé parlais de la vente de l’usine de fria la majorité des jeunes Guinéens avais pense que c’était de la politique maintenant nous avons suit c’était la vérité yahaaaaa tu fait partir

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info