Accueil » Économie » Le café Ziama de Macenta certifié par l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle

Le café Ziama de Macenta certifié par l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle

A l’image de la liane du poivre blanc de Penja, très apprécié par les gastronomes et du miel des fortes tropicales tropicale d’Oku au Cameroun, le café Ziama de Macenta dans le Sud-Est de la Guinée est désormais certifié par l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) bénéficiant ainsi d’une indication géographique protégée afin d’être mis en valeur et protégé. cafe ziama

Selon les informations en notre possession, le café Ziama Macenta de Guinée, est un café robusta aux qualités exceptionnelles, proches de celle de l’Arabica. Cultivé en Guinée forestière sur le Mont Ziama dans les sous-préfectures de Orémaï, Sengbédou, Sérédou, Fassankoni, Kouankan et Zébéla., le café Ziama Macenta est particulier par sa saveur acidulée et peu amer, et se distinguant par ses arômes persistants, à la fois forts et fins.

La qualité de ce café dépend fortement des opérations de récolte et de post-récolte, peut-on lire sur le site  de l’OAPI. Les cerises doivent être récoltées de manière sélective à maturité en trois passages. Elles sont triées par trempage puis séchées au soleil avec des remuages réguliers. Le séchage se fait essentiellement au soleil sur claies pendant trois semaines. Les cerises sèches sont ensuite décortiquées mécaniquement en évitant les brisures.

D’après de nombreux témoignages des anciens relayés par l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle, au temps des colons, les collecteurs passaient à Macenta pour augmenter la qualité de leur mélange. Le café de Macenta a ainsi acquis une notoriété auprès des importateurs et des torréfacteurs durant cette période. Il est encore utilisé aujourd’hui pour relever la base des cafés de plus mauvaise qualité.

En 2013, selon Brusse Bénédicte de l’Agence Française pour le Développement (AFD), la Guinée a vendu 18 tonnes du café de Ziama. Avec cette certification  internationale, le café de Ziama  ne peut se produire qu’en Guinée, a-t-elle ajouté.

En remettant le certificat du Café  Ziama aux autorités Guinéennes, le directeur de l’OAPI, Paulin Edou Edou a indiqué que l’accompagnement technique, juridique et financière dont le produit a bénéficié de la part de l’OAPI et de l’AFD par le mécanisme de la propriété intellectuelle prend fin avec la remise du certificat de reconnaissance synonyme de labélisation. Selon lui, la reconnaissance officielle des indications géographiques est un enjeu important pour l’Afrique et plus largement pour les pays en voie de développement.

Du côté des autorités Guinéennes, on rassure que tout sera mis en œuvre pour développer la la notoriété du café Ziama et le promouvoir à l’échelle nationale, régionale et internationale.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 145 04

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info