Accueil » Société » Manque du courant électrique : l’EDG va-t-en-guerre contre les soudeurs

Manque du courant électrique : l’EDG va-t-en-guerre contre les soudeurs

L’édition 2014 de la coupe du monde s’est ouverte le 12 juin au stade Arena de São Paulo du Brésil. A Conakry, nombreux passionnés du football ont été privés de ce rendez-vous sportif tant attendu. Et pour cause, l’électricité est devenue une denrée rare. Pourtant, la fin du calvaire n’est pas pour demain. soudeur

Malgré de lourds sacrifices consentis par les populations, les coupures intempestives et les rationnements interminables de l’électricité dans la capitale ont atteint un point culminant ces derniers mois. Avec le début de la coupe du monde, les amoureux du cuir rond espèrent suivre leurs différents matchs retransmis sur le petit écran.

Seulement voilà, le courant fait défaut dans la cité. Pour supporter les charges électriques dit-on, le responsable de la communication de l’entreprise Electricité de Guinée pointe du doigt sur des soudeurs tenteront d’augmenter leurs profits durant la période de la coupe du monde. Laye Kouyaté prévient que tout chaudronnier qui sera pris en flagrant délit d’utilisation de l’électricité dira adieu à la consommation de cette denrée rare, fournie par l’EDG.

Cette opération de va-t-en-guerre contre les soudeurs a pour but de satisfaire à la demande des populations en électricité afin de suivre les différentes rencontres du mondial 2014, rassure le responsable de la communication de l’EDG qui rappelle qu’au jour d’aujourd’hui la demande en électricité est relativement plus importante que l’offre disponible.

Rappelons que des chiffres officiels indiquent que l’accès à l’électricité est très faible en Guinée. Seul 17 pour cent des populations dans les zones urbaines ont droit à l’électricité contre  3 pour cent dans les zones rurales.  De faibles taux dus, selon des experts en énergie, à la mauvaise performance de la distribution d’électricité réalisée par l’EDG, qui souffre de différents problèmes notamment son infrastructure, la maintenance des actifs, les coupures, les vols et pertes, la facturation et les taux de perception, et sa mauvaise performance financière.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Il n’y a qu’en Guinée qu’une entreprise pour la fourniture d’un service menace ceux qui utilisent ce service pour contribuent à augmenter l’économie nationale pour donner la préférence à ceux qui regardent un spectacle!

    Pauvre pays!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info