Accueil » Politique » Sidya Touré sur les massacres du 28 septembre : ‘’Il est temps que justice soit rendue…’’

Sidya Touré sur les massacres du 28 septembre : ‘’Il est temps que justice soit rendue…’’

Près de cinq ans après les massacres du 28 septembre qui a fait 157 morts, des dizaines de femmes violées et mutilées, des centaines de blessés, les victimes attendent toujours. L’enquête se poursuit, rassure-t-on, mais elle se relève très lente. En séjour de travail à Conakry, la Fédération internationale des droits de l’homme (Fidh) a rencontré le chef de file de l’Union des forces républicaines, dans la journée du mercredi 11 juin, pour évoquer le dossier. Sida toure ufr

Cette délégation de la Fidh conduite par Soulay Belhasem et Florent Geez était venue s’enquérir de l’état de l’évolution de la question des droits de l’Homme en Guinée, depuis les évènements, écrit le site internet de l’Union des forces républicaines qui précise que Sidya Touré a exprimé son mécontentement de voir qu’aucune lumière n’ait encore été faite sur cette situation et qu’aucun suspect n’ait été inquiété de nos jours.

Parmi les inculpés dans le dossier du 28 septembre figurent en bonne position deux hauts cadres de l’Etat. Il s’agit du Colonel Moussa Tiegboro Camara et le Lieutenant-colonel Claude Pivi alias Coplan, ancien chef de la sécurité du président Alpha Condé.  Face à cette situation, invite a été faite par le président de l’UFR à la Fidh et à l’OGDH, ‘’de peser de tout leurs poids, afin qu’un premier responsable soit condamné et servir d’exemple pour rassurer les populations qui n’ont que trop souffert de l’impunité’’.

Sidya Touré a en outre  dénoncé ‘’la faiblesse des institutions judiciaires’’ de la Guinée, le ‘’manque de volonté’’ du gouvernement et la culture de l’impunité qui prend des proportions inquiétantes. ‘’Il est temps que justice soit rendue, dit-il. Il y a deux principaux suspects qui sont au gouvernement et qui se promènent librement’’, a-t-il fait remarquer à la délégation de la Fédération internationale des droits de l’Homme.

Avant de partir, les défenseurs des droits de l’homme ont promis de tout mettre en œuvre pour que les commanditaires et responsables des actes ignobles de 2009 au stade du 28 septembre, soient trainés devant les tribunaux.

Mariam CISSE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info