Accueil » Société » Lutte contre la criminalité faunique : Un autre coup de filet réussi du Ministère en charge de l’environnement appuyé par le projet GALF

Lutte contre la criminalité faunique : Un autre coup de filet réussi du Ministère en charge de l’environnement appuyé par le projet GALF

Lundi 23 juin denier, Lancinet KAMISOKO a été arrêté à Tokonou, une  sous préfecture de Kankan située  à 120 km du centre ville en périphérie du Parc National du Haut Niger.singe1

Il est accusé de détention et tentative de vente d’un chimpanzé. C’est une opération menée par le Ministère en charge de l’Environnement et des Eaux et Forets appuyé par le projet GALF (Guinée-Application de la loi faunique) et des autorités locales.

Mis sous mandat de dépôt le lendemain, son procès commencera Mercredi prochain, 02 juin au Tribunal de Première Instance de Kankan. Il faut souligner l’efficacité et la collaboration du Procureur de la République de Kankan, Abdoulaye Sampou qui est actuellement en charge du dossier de même que la gendarmerie départementale de Kankan et du point focal national de lutte contre la criminalité faunique au prés du ministère de l’environnement.

Ce dernier a fait le déplacement pour participer en personne à l’opération d’arrestation de ce présumé délinquant faunique. Cela dénote l’engagement des autorités en charge de l’Environnement et des Eaux et Forets à finir avec le braconnage et le trafic de faune qui a terni l’image du pays au niveau international (Sanction de la Guinée par la CITES).

L’enquête du GALF a montré qu’il s’agit d’un grand braconnier impliqué dans la chasse et le commerce de chimpanzés depuis des années. Bien connu, il faisait son business devant les autorités locales que ce soit de l’Environnement, administrative de même que sécuritaire, fournissant même des chimpanzés à ses clients dans d’autres régions du pays.

Le Parc National du Haut Niger est une source de chimpanzés pour les trafiquants de grande envergure, comme Ousmane Diallo, qui volent des chimpanzés de leur habitat naturels pour alimenter le trafic international de grands singes vivants en violation de la loi nationale et des conventions internationales en vigueur, notamment la CITES. Il existe des liens entre ces grands braconniers comme Kamisoko et ces dealers internationaux.

L’Etat guinéen déploie en ce moment d’énormes efforts pour la lutte contre la délinquance environnementale en général et faunique en particulier. C’est d’ailleurs l’une des raisons de la création du corps des conservateurs de la nature bien que ce corps peine à être opérationnel.

VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info