Accueil » Sport » CAN 2008 : ‘’Plus de 35 marabouts étaient avec le Syli national au Ghana’’

CAN 2008 : ‘’Plus de 35 marabouts étaient avec le Syli national au Ghana’’

Même si certains ne croient pas aux histoires de fétiches et de marabouts dans le football qui, avant tout pour fondement la tactique et la technique,  le maraboutage, en plus des matchs truqués, occupe une place importante dans les équipes africaines de foot. C’est le cas notamment du Syli national de Guinée qui a bénéficié de l’aide des marabouts à la Coupe d’Afrique des Nations 2008 au Ghana, pour remporter le trophée, dit-on. amadou diouldé diallo

"

En conférence de presse le 02 juillet 2014, le journaliste sportif Amadou Diouldé Diallo a révélé que l’équipe nationale de la Guinée est allée en 2008 à la Coupe d’Afrique des Nations au Ghana avec 35 marabouts dans la délégation. Le problème du football Guinée, d’après lui, est d’ordre moral, psychologique et matériel. C’est pourquoi, dit-il, les autorités en charge du football mise souvent sur des marabouts lors des compétitions internationales.

‘’On a fait croire au ministère des sports et la Féguifoot qu’on pouvait remporter la Coupe d’Afrique des Nations avec les marabouts. En 2008, la Guinée était partie avec 35 marabouts à la CAN au Ghana. Certains d’entre eux étaient chargés d’égrener des chapelets, et d’autres d’user des fétiches pour ramener la coupe en Guinée’’, explique le consultant de la Fédération internationale du football association (Fifa). Malheureusement, tel ne fut pas le cas.

Lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2004 en Tunisie, dit Amadou Diouldé Diallo, ‘’la délégation Guinéenne est allée à Tunis avec une bouteille de talisman en provenance de Poropara, une localité située dans la région de N’zérékoré’’, indiquant que la bouteille a explosé à l’aéroport  de Tunis.

Ce n’est pas tout. L’ancien ministre de la Justice, Salifou Sylla et Président du Comité national du soutien à l’équipe nationale a transporté de Conakry à Paris et de Paris à Tunis un bidon de 5l d’huile de palme destinée aux féticheurs. Toutes ces pratiques, aux dires du journaliste sportif sont destinées à gaspiller inutilement l’argent du contribuable Guinéen, puisqu’il n’y a un contrôle de gestion. ‘’On n’évolue pas à cause de certaines personnes qui profitent pour se faire de l’argent au lieu de s’atteler à faire rayonner le football Guinéen’’, se désole Amadou Diouldé Diallo.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info