Accueil » Politique » Gouvernants, que cachez-vous au peuple ?

Gouvernants, que cachez-vous au peuple ?

 Pourquoi la Guinée aime-t-elle faire du mea-culpa ? La question mérite d’être posée en ce sens où, pour obtenir une information officielle, (Présidence, Primature, contrôle financier et audits, ARPT, SOGUIPAMI, CENI…) la presse, notamment privée, est obligée de se cloitrer et attendre ce que diffuse la radiotélévision guinéenne (RTG) qui, parfois n’est pas de bonne qualité.ministère TIC Guinée

Alors que les départements cités disposent des sites web, qu’est-ce qui empêche leur mise à jour ? D’aucuns parlent  de manque de volonté et de transparence dans la gestion des affaires publiques, alors que d’autres avancent des raisons de manque de temps et d’organisation. De deux, le fait d’avoir nommé des responsables à tous les rouages des départements, si les premiers dirigeants ont la conviction de donner du ‘’limpide’’ aux gouvernés, ils auraient recruté des responsables chargés d’alimenter les sites web. Cela ne constitue pourtant pas de l’eau de mer à boire.

Partant sur les faits, le site de la Présidence de la République de Guinée a été alimenté pour la dernière fois, le 18 mai 2013, avec comme actualité : ‘’    Cinquantenaire de l’OUA : Le Président Alpha Condé lance les festivités’’, soit un an de retard, avant que le site ne soit mis à jour récemment. On se demande alors quel rôle doit jouer le bureau de presse de la Présidence ?

Du côté du ministère des Affaires étrangères, chargé de mettre en œuvre la politique extérieure de la Guinée, la dernière mise à jour du site remonte à juillet 2013. Pour avoir des informations sur la diplomatie Guinée, mieux vaut chercher ailleurs. En décembre dernier, le Sommet de l’Organisation de la Conférence Islamique s’est tenu à Conakry. Malheureusement, aucune info sur cette rencontre d’envergure internationale n’est visible sur le site du ministère guinéen des affaires étrangères, malgré tout le bruit créé autour de cet évènement.

Que dire du mutisme de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ! Qu’en est-il de l’institution électorale où les politiques veulent avoir une caméra de surveillance lors des scrutins de tous les enjeux? www.ceniguinee.org reste out de l’actualité politique du pays en dépit de toutes les polémiques autour des élections. La récente retouche a été effectuée en début du mois de mars 2014, ‘’élections communales et communautaires : la feuille de route de la CENI’’. Ce, au lendemain d’une conférence de presse devant un parterre de journalistes à Conakry.

Côté SOGUIPAMI (Société guinéenne du patrimoine minier), le site reste plus ou moins animé. La dernière mise à jour remonte au 23 avril 2014 sous le titre: ‘’Tenue de la troisième session du conseil de surveillance de la SOGUIPAMI pour la présentation du rapport final du consultant Ernst et Young’’. Mais le monde a soif de savoir ce qui ce passe actuellement au sein de ladite société.

Le ministère du contrôle économique et financier (MCEF) qui avait pour mission, la conception, l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi de la politique du gouvernement en matière de contrôle, d’inspection, de lutte contre la corruption et de promotion de la gouvernance, n’est plus qu’un ‘’triste’’ souvenir. Pour cause, depuis la démission de ministre d’alors, Aboubacar Koulibaly, le ministère n’a plus fonctionné. Pis, aucun ministre n’a été nommé pour le remplacer.

Avant son départ du gouvernement, Koulibaly  avait laissé ceci : ‘’la gouvernance s’est considérablement détériorée ces dernières années, affectant de fait le classement de la Guinée dans l’Index de Perception de la Corruption «CPI – Corruption Perception Index» de Transparency International (164ème sur 178 pays en 2010). Caractérisée par la dilapidation des deniers publics, de nombreuses malversations, une corruption généralisée, encouragée par l’impunité, la faiblesse de la qualité de la gouvernance n’a pas permis à la Guinée d’améliorer les conditions de vie de ses populations’’.

Lancé en toute pompe lors de l’installation de Moustapha Mamy Diaby à la tête de l’Autorité de régulation des postes et télécommunication (ARPT) en 2011, le site reste outsider de tout ce qui se dit autour des fraudes, de mauvaise qualité des services fournis par les opérateurs de téléphonie mobile  et d’autres fournisseurs d’accès à Internet. www.arpt.gov.gn n’a qu’une seule et unique brève qui défile sur sa rubrique actualité, intitulé ‘’FRATEL 2013’’. A préciser que l’activité de la 11ème réunion annuelle de FRATEL s’est tenue les 15 et 16 octobre 2013, ici à Conakry.

Qu’en est-il des départements qui n’en n’ont pas encore et pour lesquels il est essentiel d’avoir à leur niveau un site web qui devrait mettre à la disposition des ayant droits, des informations nécessaires à leur dispositions ? On cite entre autres, le secrétariat général du gouvernement qui publie tous les actes officiels, le ministère des mines et de la géologie, de l’énergie, de l’habitat, de la décentralisation, des travaux publics, etc. En attendant les activités proprement dites du Parlement guinéen, les citoyens ont hâte de s’informer sur quoi et comment travaillent les parlementaires. Pour l’heure, le nouveau site de l’Assemblée Nationale attend d’être créé.

C’est dire que la place de la Guinée (190e/193 pays) dans l’édition 2014 du rapport de l’Organisation des Nations-Unies sur le développement de l’e-gouvernance est bien méritée. Le pays stagne au bas du classement à cause de la faiblesse –ou non utilisation des technologies de l’information et de la communication par les gouvernements dans la diffusion d’informations et de services publics aux populations.

Aliou Diallo

00224 655 06 43 08

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info