Accueil » Société » Insolite: A 112 ans, il épouse une fille de 17 ans

Insolite: A 112 ans, il épouse une fille de 17 ans

Début de lune de miel somalienne pour Safia (17 ans) et Ahmed (112 ans). Les mariages précoces sont encore légion, comme en attestent les nouvelles statistiques de l’Unicef. De la Somalie à l’Afrique du Sud, ambiances tragicomiques… mariage

"

L’avantage des mariages précoces pourrait être la probabilité qu’ils ne durent pas longtemps. Il y a quelques jours, dans la région somalienne de Galguduud, Ahmed Muhamed Dore épousait Safia Abdulleh. La jeune épouse est âgée de 17 ans. Son compagnon de lune de miel compte, lui, 112 printemps, dans un pays où l’espérance de vie d’un homme était estimée, en 2007, à 47 ans. S’il a déjà consommé deux fois son quota théorique de présence sur Terre, il ne s’est manifestement pas économisé. Cette union est sa sixième et ses précédentes lui ont permis de générer 18 enfants.

Le vieil Ahmed a-t-il donc à ce point brûlé la chandelle par les deux bouts que la vie conjugale de la juvénile Safia pourrait se révéler un court fleuve tranquille, un intermède d’infirmière à domicile ?

Pas si sûr. Manifestement, monsieur Dore “ne dort pas”. Le vieux jeune marié déclarait, pendant la célébration, qu’il aimerait allonger la liste de ses descendants. Bluff ou magie du khat que l’on mâchonne négligemment dans la corne de l’Afrique ? Quant à miser sur la libération prochaine de la future veuve, encore faudrait-il vérifier qu’on ne la donnera pas en mariage, le moment venu, à un des enfants du regretté. Si cette coutume pratiquée parfois dans certaines régions d’Afrique venait à être appliquée à Safia, son second époux pourrait avoir 80 ans, âge du fils aîné de son premier mari…

Mais pourquoi espérer déjà la délivrance de l’adolescente, puisque sa famille dit qu’elle est “heureuse avec son nouveau mari” ? Ce dernier n’affirme-t-il pas l’avoir conquise avec son “expérience” ?

Nul doute que le Fonds des Nations unies pour l’enfance émettrait quelques réserves, même prudentes, lui qui vient de coorganiser, à Londres, la conférence “Girl Summit 2014” sur la lutte contre les mariages forcés et l’excision. Selon l’Unicef, plus de 700 millions de femmes dans le monde auraient été mariées alors qu’elles étaient enfants, 250 millions à moins de 15 ans.

Selon l’organisation onusienne, ce sont les filles qui seraient souvent considérées comme “la propriété” de quelqu’un. En Afrique du Sud, c’est pourtant un garçon expressément consentant qui vient de se remarier à l’âge de 9 ans ; avec, tout de même, la même femme. L’écolier Sanele Masilela – officiellement plus jeune marié du monde – vient de dire “oui”, cette fois dans le contexte rituel du village de Ximhungwe, à Helen Shabangu, son aînée de… 53 ans.

Et comme pour brouiller encore les pistes, l’épouse est déjà celle d’Alfred Shabangu, 66 ans, père de ses 5 enfants, lesquels beau-fils et belles-filles de Sanela sont bien plus âgés que le nouveau mari de leur maman. Pour couronner le tout, le jeune marié a indiqué qu’il se marierait sans doute un jour avec une femme de son âge. Peut-être épousera-t-il aussi une adolescente quand il sera centenaire…

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info