Accueil » Économie » Alpha Condé nomme son neveu à la tête de l’autorité de régulation des marchés publics

Alpha Condé nomme son neveu à la tête de l’autorité de régulation des marchés publics

Guillaume Curtis, ancien secrétaire général du ministère des Mines et de la géologie, revient avec force dans les rouages de l’Etat. Par décret, le mal aimé de Kerfalla Yansané, a été nommé par Alpha Condé, administrateur général de l’Agence de régulation des marchés publics (ARMP).

"
Guillaume Curtis

Guillaume Curtis

Suspendu de ses fonctions, au début du mois juin, par KerfallaYansané, actuel ministre des mines, le neveu d’Alpha Condé est reproché d’avoir ‘’ignoré’’ les règles administratives. ‘‘C’est simplement des gens qui n’ont pas respecté les règles administratives’’, a lancé le ministre dans un langage ‘’dédain’’.

Devant un parterre de journalistes, M. Yansané a accusé Curtis d’avoir signé au nom du ministère des mines, un acte engageant celui-ci, sans pour autant lui tenir au bain.

‘‘Vous ne pouvez pas signer au nom d’un ministre sans l’informer tout en lui cachant la chose pendant quinze jours. Une lettre a été signée et cachetée quand j’étais à Abuja. Je rentre, je demande des informations. On me dit « non », on n’a jamais vu ce courrier-là. Il a fallu l’inspecteur général pour pouvoir sortir le courrier qui a été signé en mon absence et en mon insu. Un courrier qui allait mettre le feu dans un village en Kignero (une localité située Kouroussa où la Semafo qui exploite l’or est en conflit avec la communauté locale). C’est des ressortissants de ce village qui ont eux-mêmes attiré l’attention du président (Alpha Condé, Ndlr) sur la question’’, a expliqué le ministre Yansané.

L’ancien Secrétaire général du Ministère des Mines avait été accusé d’avoir autorisé la compagnie canadienne Semafo à vendre son permis d’exploitation de mines d’or de Kiniéro  à New Dawn Mining sans en informer son département de tutelle. Une décision qui, dit-on, aurait exaspéré le président de la République.

 Sur ces accusations, le mis en cause n’a jamais réagit.

Pour rappel, dès après son élection à la présidence, Alpha Condé a nommé son neveu, Guillaume Curtis, secrétaire général du ministère des mines et de la géologie. A Conakry, la promotion de Guillaume Curtis a été vue comme un moyen pour Alpha Condé de garder un œil sur le département des mines.

Connu par son expérience dans le secteur minier en Guinée, plusieurs observateurs ont vu la suspension de Curtus comme étant un règlement de compte entre lui et son ex-ministre Yansané. Ce dernier serait dans une ‘’mission du chef de l’Etat dans l’accord avec Rio Tinto pour l’épauler lors de la présidentielle de 2015’’, confie une source proche de la présidence guinéenne.

Aliou Diallo

+224 655 064 308

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. En Afrique, la politique est un gros business pour la famille, les parents proches et l’oligarchie composée de laquais qui tournent autour du chef! Seulement, en Guinée, on aurait aimé voir un Prof de droit prendre ses distances de cette façon de gouverner. Hélas!!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info