Accueil » Société » Drame sur la plage : la compassion de Takana Zion, la colère d’Elie Kamano

Drame sur la plage : la compassion de Takana Zion, la colère d’Elie Kamano

Une journée à la plage a tourné au drame mardi soir dans la haute banlieue de Conakry. Une trentaine de personnes, majoritairement jeunes, ont perdu la vie suite à une bousculade à la plage rogbane lors du concert des as de la musique urbaine Banlieuzarts et Instinct Killers, a-t-on appris de sources hospitalières.Takana

"

Ce qui ne devait être qu’un concert s’est transformé en piège mortel. Hélas ! Une trentaine de jeunes ont perdu la vie au lendemain de la célébration de la fête de l’Aïd el-Fitr à Conakry.

Dans la cité, le drame continue de susciter de vives réactions au sein de la population, fortement touchée. Une situation qui ne laisse pas non plus indifférents les artistes de Guinée au nombre desquels il convient de citer les reggaemen Takana Zion et Elie Kamano.

Sur sa page Facebook, le King du reggae Guinéen s’est dit profondément touché par le  drame survenu à la plage de Rogbane. Takana Zion a ensuite présenté ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées. ‘’Mes condoléances à toutes les familles qui ont perdu leurs fils et filles lors de ce concert. Je suis profondément touché franchement c’est triste paix à leurs âmes’’, a publié le musicien sur le réseau social Facebook.

Pour Elie Kamano,  ‘’un crime se répète quand il reste impuni’’. A cet effet, le chanteur exhorte  l’Etat à stopper cette hémorragie en punissant ceux qui organisent tout en minimisant la sécurité du public. ‘’Pourtant, explique-t-il, c’est ce même public qui paye des millions pour assister au concert. Donc un peu de respect pour lui !’’, s’exclame le reggaeman.

En janvier dernier, des faits similaires s’étaient déjà produits sur la plage Lambanyi. Malheureusement, aucune sanction n’avait été prise pour sanctionner les fautifs. Seule mesure prise par le commandant Sékou Resco Camara était la fermeture des plages de Conakry.

Mais, depuis son limogeage au mois de mars 2014, les activités ont repris au bord des plages. Et ce, sans que le mot l’interdiction  d’organiser des manifestations culturelles sur les plages ne soit levée, en tout cas pas de manière officielle.

Mariam CISSE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Mohamed lamine bangoura

    Mes condeleances les plus attristés a toutes les familles qui ont perdue leurs fils et filles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info