Accueil » Annonces » Pathé Dieng de la CENI : ‘’Nous refuserons d’être des pyromanes de la République‘’

Pathé Dieng de la CENI : ‘’Nous refuserons d’être des pyromanes de la République‘’

La commission électorale nationale indépendante (CENI) décide d’opter pour une nouvelle démarche participative et active avec les médias, apprend-t-on auprès de l’institution en charge des élections en Guinée. Désormais, la CENI entend multiplier les rencontres avec les hommes de médias pour faire le bilan de ses activités sur le terrain. Pathé Dieng, chargé de planification à la CENI

Au mois de mars 2014, la commission électorale nationale indépendante a organisé une retraite stratégique à Kindia pour évaluer et capitaliser les législatives de 2013. Cet atelier avait réuni une centaine de participants, indique Pathé Dieng, directeur du département de la planification et du fichier électoral qui donnait mardi des informations sur les dispositions prises par la CENI en vue de qualifier les prochaines élections en Guinée.

Selon lui, la CENI a inscrit toute son action dans la mise en place d’un dispositif institutionnel permettant de prendre en compte les recommandations formulées par les différentes missions d’observations électorales nationales et internationales, les partis politiques, les commissaires eux-mêmes.  ‘’A Kindia, douze thématiques ont été traitées sans complaisance. Les unes cadraient avec les départements techniques et les autres sur des activités transversales. Au retour de l’atelier, la CENI a décidé, en plénière, de déployer des missions dans les 38 circonscriptions électorales du pays en vue d’appliquer les recommandations des uns et des autres’’, explique Pathé Dieng.

La mise en œuvre de ces recommandations a permis de poser des actes majeurs sur le terrain, à en croire le directeur du département de la planification et du fichier électorale. ‘’D’ores-et-déjà, la commission électorale a diagnostiqué le fichier électoral dont elle veut d’ailleurs en faire une propriété, conformément aux textes de loi’’, annonce-t-il à la presse.

Ce n’est pas tout. En collaboration avec le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, Pathé Dieng affirme qu’il faut travailler sur tout un arsenal juridique indispensable à l’organisation des élections locales. ‘’L’ensemble des dispositions juridiques des collectivités locales doit être revu et cela ne peut se faire qu’avec le ministère de l’administration du territoire.’’

Parlant des acquis des comités mis en place par la commission électorale, l’orateur indique que ces derniers ont permis de relever des contraintes qui, si elles sont levées permettront d’aller aux élections locales. Ainsi, ‘’il suffit que nous nous asseyions autour de la table pour trouver une date par consensus pour aller aux élections’’, souligne le directeur du département planification et du fichier électoral.

Concluant son exposé, Pathé Dieng assure que la commission électorale refuse d’être ‘’pyromane de la République’’. Et pour cela, il pense que la correction des différentes anomalies signalées à Kindia, permettront, à coup sûr, d’avoir un fichier électoral crédible, inclusif, et consensuel qui sera révisé chaque année car, dit-il, les révisions  exceptionnelles ne sont pas de nature à crédibiliser le processus électoral.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info