Accueil » Société » Une trentaine de jeunes à l’école de la caricature et du dessin de presse

Une trentaine de jeunes à l’école de la caricature et du dessin de presse

Près d’une trentaine de jeunes caricaturistes et dessinateurs de presse, venus de l’institut supérieur des arts de Guinée, participent à un atelier de formation lancé ce lundi 25 août à Conakry. Organisé par l’association Bulles d’encre avec le soutien financier de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Guinée, cet atelier qui s’étendra sur cinq jours permettra aux nouveaux talents de la caricature de se familiariser davantage à l’histoire de la bande dessinée aux Etats-Unis et auxtechniques de la conception de la bande dessinée.

"

Oscar_Ben_Barry1‘’Notre combat est de magnifier la bande dessinée et le dessin de presse dans notre pays’’, a dit Ben Oscar Barry à l’ouverture de l’atelier dans la salle de conférence de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Guinée. ‘’Nous nous battons le maximum possible pour rendre populaire et imposer la spécialité de dessin de presse pour ce métier d’avenir qui pour l’instant est très peu connu en Guinée’’ a précisé le président de l’association Bulles d’encre.

Pour valoriser la caricature et le dessin de presse en Guinée, Ben Oscar et les autres de l’association misent sur la formation, gage certain d’une meilleure relève. ‘’Notre créneau, c’est avant tout la formation pour que ceux qui s’intéressent à ce métier dans les écoles de journalisme ou de beaux-arts puissent un jour être indépendants grâce à leur talent. Quand on maitrise ce domaine, l’emploi vient vers vous. Mais pour passer le témoin à la nouvelle génération, il faut nécessairement passer par la formation’’, a déclaré le caricaturiste, devant les journalistes.

De son côté, la conseillère adjointe  chargée des Affaires Culturelles et de Presse de l’Ambassade des Etats Unis en Guinée s’est réjouie de l’organisation de cet atelier de formation. Pour Emily Green, la presse joue un rôle important dans l’instauration de la démocratie dans un pays. Certains caricaturistes, de par leurs œuvres, s’élèvent au-dessus du reste et deviennent la voix d’une génération, fait-elle remarquer à l’assistance.

Aux dires de Mme Green, les Etats-Unis considèrent la liberté de presse comme un élément clé de la gouvernance démocratique. ‘’Les sociétés démocratiques ne sont pas infaillibles, mais elles sont responsables, et l’échanges d’idées est la fondation de la gouvernance responsables’’, souligne-t-elle, avant d’indiquer qu’aux Etats-Unis et dans de nombreux pays à travers le monde, la presse favorise un débat actif, fournit des rapports d’enquêtes et exprime différents points de vue, notamment en faveur de ceux qui sont marginalisés dans la société. Et c’est là que le caricaturiste a un rôle important à jouer dans le discours public, estime la conseillère adjointe chargée des affaires culturelles et de presse

Du haut de ses trois années d’existence, l’association Bulles d’encre a déjà à son actif l’organisation du festival de caricatures et de bandes dessinées en Guinée qui est à sa troisième édition, du premier concours national de dessin grâce auquel de nouveaux talents cachés ont été découverts. Mais, les membres de l’association ne comptent pas s’arrêtent là, avec leurs crayons, ils comptent valoriser la caricature pour mettre le doigt sur ce qui ne va pas en Guinée, sans léser et faire d’elle l’oxygène de la démocratie dans notre pays.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info