Accueil » Politique » Fodé Oussou Fofana de l’UFDG : ‘’Nous allons chasser la CENI…’’

Fodé Oussou Fofana de l’UFDG : ‘’Nous allons chasser la CENI…’’

Au lendemain de la rencontre entre la commission électorale  nationale indépendante avec les responsables de medias et associations de presse, l’opposition est montée au créneau pour dénoncer ce qu’elle appelle une fuite en avant de l’institution en charge des élections en Guinée.

PENTAX DIGITAL CAMERAEn conférence de presse ce mercredi, le docteur Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a déclaré que l’actuel président de la commission électorale nationale indépendante (CENI) dirige l’institution avec une main de fer, sans consulter les autres commissaires.

Selon lui, la commission électorale multiplie les actions pour mettre l’opposition devant des faits accomplis. ‘’Au lieu de travailler avec les partis politiques, on nous met devant des faits accomplis. On n’est pas dupes. On nous invite à une rencontre en nous donnant des cahiers et des stylos pour nous traiter comme des écoliers’’, lance le président du groupe parlementaire des Libéro-démocrates, martelant plus loin. ‘’La CENI fait semblant de créer des conditions dans l’intention de remplacer Saint-Paul par Saint-Pierre. Nous allons organiser très une manifestation pour demander le départ de tous les membres de la CENI’’, prévient le docteur Fodé Oussou Fofana.

Dans la même lancée, le chef de cabinet de Sidya Touré indique que la CENI est devenue de nos jours un véritable problème. Mohamed Tall affirme ‘’qu’on doit la chasser pour créer une nouvelle institution électorale car, elle fonctionne de façon exclusive’’. A l’en croire, l’opposition  est minoritaire au sein de la commission électorale nationale indépendante. C’est pourquoi, selon lui, ‘’les représentants de la mouvance décident de tout, valident les propositions et convoquent les plénières’’.

Dans tous les cas pour Mohamed Tall,  l’option d’une recomposition totale de la CENI est inévitable. Et pour cause, explique-t-il, ‘’les défaillances signalées avant les législatives n’ont pas été corrigées. La commission électorale actuelle n’est pas efficace et a montré ses limites. Et puisqu’on ne fera pas du neuf avec du vieux’’.

Abordant dans le même sens, Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition rappelle que les représentants de l’opposition à la CENI ont prêté serment pour ne pas poser des actes qui privilégient les partis qui les ont délégués. Mais, selon son constat, ‘’seuls 3 ou 4 délégués de l’opposition à la commission élection n’ont pas basculé vers la mouvance présidentielle’’. Ce qui, à l’entendre, ‘’affaiblit l’opposition au sein de l’institution en charge de l’organisation des élections en Guinée’’.

Du côté du Parti de l’espoir pour le développement, on croit également que la CENI actuelle est plus qu’incompétente. ‘’Le rapport de la retraite de Kindia le prouve à suffisance. Il y a eu de graves manquements qui n’ont pas été corrigés par la CENI n’ont pas tenus jusque-là. Nous demandons mordicus la recomposition de la CENI parce qu’elle est immorale’’, a conclu le chargé de communication de la formation politique de Lansana Kouyaté, François Bouronou.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info