Accueil » Société » Ebola : le ministre Gassama Diaby appelle à l’unité nationale pour combattre le virus mortel

Ebola : le ministre Gassama Diaby appelle à l’unité nationale pour combattre le virus mortel

L’épidémie Ebola qui frappe de plein fouet la Guinée continue de faire des victimes. Une situation qui interpelle le premier responsable du ministère des droits de l’homme. Lors d’une rencontre jeudi, 4 septembre 2014, dans son département, Kalifa Gassama Diaby a appelé à l’unité nationale pour bouter le virus hors de nos frontières.

"

Kalifa Gassama DiabyL’épidémie Ebola est une épreuve qui devrait permettre aux Guinéens de montrer à la face du monde qu’on est capable de nous unir, a dit le ministre des droits de l’homme. Car, ‘’nous sommes stigmatisés’’, constate le ministre des droits de l’homme et libertés publiques.

Face à cette stigmatisation, insiste-t-il, ‘’nous devons montrer qu’on est capable de s’unir lorsque l’intérêt supérieur est menace’’. C’est pourquoi, Kalifa Gassama Diaby lance un appel pressant  aux populations, aux dirigeants, de faire taire les divergences afin de créer une synergie nationale pour relever le défi de lutte contre le virus mortel. ‘’L’heure n’est pas au débat stérile et à la polémique. L’heure est plutôt à l’unité de nos efforts pour préserver notre pays. Enlevons nos manteaux partisans pour bouter le virus hors du pays’’, suggère-t-il.

A tous ceux qui souffrent de la maladie d’Ebola, Kalifa Gassama indique qu’être malade n’est pas une honte. ‘’Ayez confiance aux autorités pour qu’ensemble on puisse faire face à cette épidémie’’, recommande le ministre des droits de l’homme et des libertés publiques.

L’épidémie du virus à fièvre hémorragique Ebola concerne l’ensemble de la société Guinéenne et a laissera des impacts sur notre économie nationale. Pour Kalifa Gassama, l’Etat doit venir au secours de tous ceux qui se retrouvent dans des difficultés sociales, professionnelles à cause de la maladie, puisque c’est un devoir pour la puissance publique.

Aux pays qui ont fermé leurs frontières à la Guinée, le ministre Diaby estime que cela n’est pas la solution. ‘’Ce n’est pas quand on est dans des difficultés que les pays voisins avec lesquels on est lié doivent fermer leurs frontières. Ils devraient nous prouver leur amitié en nous aider à circonscrire l’épidémie’’, souhaite-t-il.

Ciré BALDE, pour  VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info