Accueil » Politique » L’opposition extraparlementaire plus que jamais divisée

L’opposition extraparlementaire plus que jamais divisée

Les partis de l’opposition extra-parlementaire entrent dans une guerre froide. Après l’annonce de son retrait de cette frange de l’opposition, le président du Bloc Libéral (BL) dénonce ce qu’il qualifie de manque de responsabilité de certains membres de la coalition de l’opposition extra-parlementaire créée au lendemain des élections législatives.

"

Faya millimonoLa création de l’opposition extra-parlementaire va en droite ligne avec une alternative politique crédible pour le changement tant souhaité par le peuple de Guinée, selon le docteur Faya Millimono. Mais, cette alternance n’est possible que lorsque les différents membres de la même entité respectent le principe fondamental  de leur coalition, dit-il.

Malheureusement, révèle Faya Millimono, au sein de la coordination de l’opposition extra-parlementaire, il existe trois clans.  Le premier, énumère-t-il, est celui qui s’attache à la charte et au règlement intérieur librement adoptés par les partis politiques membres de l’opposition extra-parlementaire. Le second clan est celui qui est constitué de personnes qui ne soucient même pas de prendre connaissance d’un document important qui engage leurs partis avant de l’approuver. Et enfin, le troisième clan dont les tenanciers sont membres de l’opposition extra-parlementaire le jour et mènent des démarches la nuit du côté de la mouvance.

Aux dires du leader du Bloc Libéral, le choix d’appartenir à n’importe quel groupe est une question de responsabilité. Et, ‘’lorsque nous passons tous les jours à critiquer le  professeur Alpha Condé et son gouvernement d’avoir violé la constitution et les lois de la république et que nous même dans les organisations que nous mettons en place dans la lutte pour conquérir le pouvoir et l’exercer autrement, ne soyons pas capable de respecter notre propre charte et règlement, on sera en train de faire de la comédie’’, enseigne-t-il.

Aujourd’hui, selon l’ex coordinateur de l’opposition extra-parlementaire des partis politiques ont violé des règles préalablement en approuvant sans aucune consultation les mémorandums rédigés et qui devraient être remis à Alpha Condé. Le comportement de ces politiciens, selon Faya Millimono qui  tait les noms de ces derniers, accentue la souffrance du peuple de Guinée.

Difficile de prévoir si l’opposition extraparlementaire pourra encore tenir longtemps. Après le Bloc Libéral, l’Union des forces démocratiques (UFD) de Mamadou Bah Baadiko a jeté l’éponge. A présent, La formation politique FIDEL, peu ou pas représentatif, reste membre de l’opposition extraparlementaire. De même que l’Union nationale pour le renouveau (UNR) de Boubacar  Barry. Mais, nombreux observateurs annoncent une mort prématurée de cette opposition qui ne sait point sur quel pied danser.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info