Accueil » Société » Les Banlieuzarts et Instinct Killers demandent la libération de Malick Kébé et Ablaye M’Baye

Les Banlieuzarts et Instinct Killers demandent la libération de Malick Kébé et Ablaye M’Baye

Au soir du 29 juillet 2014, trente-trois personnes perdaient la vie sur les berges de la plage Rogbane lors du concert des groupes urbains Banlieuzarts et Inctincts Killers, les plus populaires du moment. Aussitôt après le drame, un deuil d’une semaine a été décrété par le chef de l’Etat qui a ordonné l’arrestation de Malick Kébé et Ablaye M’Baye. 

Liberez Malick Kebe et Ablaye MbayePrès de deux mois après le drame, ces deux personnalités du showbiz guinéen croupissent en prison en attendant des poursuites judiciaires pour homicide involontaire, coups et blessures involontaires, dit-on.

Pendant ce temps, des voies s’élèvent pour appeler à la libération de Malick Kébé et Ablaye M’Baye respectivement directeur général de l’agence guinéenne de spectacles et directeur adjoint du label Meurs Libre Production. Après le Syli national de Guinée, Les artistes des groupes Banlieuzarts et Instinct Killers haussent le ton et estiment qu’il est temps de briser le silence.

“Nous avons tous compati et continuerons éternellement à compatir à la souffrance des familles de nos frères et sœurs qui ont perdu la vie à Rogbane”, indiquent-ils dans une missive parvenue à VisionGuinee.

A ce jour, écrivent-ils, “les responsables qui sont connus de tous, à savoir le gouverneur de la ville de Conakry qui a reçu un courrier l’informant qu’un concert doit se tenir au jour et lieu indiqués. La gendarmerie à son tour a reçu un courrier allant dans le même sens. Tous y compris la police, étaient au même niveau d’information”.

Ce que ces deux groupes les plus populaires du moment ne comprennent pas, c’est la détention de Malick Kébé et d’Ablaye M’Baye alors que d’autres inculpés dans le même dossier vaquent librement à leurs occupations. “Où sont passés les gendarmes qui ont sécurisé ce concert?” s’interrogent-ils.  “Le gouverneur de la ville de Conakry qui a été inculpe, le maire de la commune de Ratoma inculpé également et se promène tranquillement dans la ville de Conakry, alors que les innocents sont retenus à la maison centrale. Où est la justice?”, se demandent-ils.

“Que font les ministères de la culture, de la jeunesse et des droits de l’homme? Pourquoi veut-on tuer l’épanouissement des jeunes en Guinée?” se lamentent les groupes Banlieuzarts et Instinct Killers qui demandent la “libération de l’artiste Ablaye M’Baye (Skandal), Malick Kébé (directeur général de l’AGS), le président de l’AJED Horizons 2000 et autres”.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info