Accueil » Société » Ebola et stigmatisation : Des internautes du Sénégal commentent la lettre de Khalifa Gassama Diaby

Ebola et stigmatisation : Des internautes du Sénégal commentent la lettre de Khalifa Gassama Diaby

Lorsque deux frères se tournent le dos, la tristesse pointe le nez. Je suis triste et ma tristesse est sans limite. Le peuple de Guinée vit une épreuve difficile, et comme si cette épreuve ne suffisait pas, il s’estime abandonné et stigmatisé par un pays frère et ami. Extrait de la lettre du ministre des droits de l’homme et des libertés publiques Khalifa Gassama Diaby adressée au peuple du Sénégal.

"

kalifa_gassama_diaby_0Vingt-quatre heures après la publication de cette lettre, les avis des Sénégalais divergent les uns des autres.  Sur le site Seneweb que notre reporter a parcouru, les internautes s’en donnent à cœur  joie et commentent librement la missive du ministre Diaby.

‘’La fermeture de la frontière ne s’adresse ni à la Guinée ni aux Guinéens mais au virus Ebola’’, recadre un internaute qui signe sous l’anonymat. ‘’De plus même, nous Sénégalais qui avons des membres de notre famille en Guinée subissons le même sort. Des citoyens Sénégalais restent bloqués en Guinée. C’est une mesure de sauvegarde qui bénéficie aussi à la Guinée’’, explique-t-il.

‘’Monsieur le Ministre, comprenez que le seul cas recensé et venant de Guinée va coûter à notre pays des points de croissance en moins et des Milliards de recettes du tourisme. Nos hôtels sont vides et les annulations s’enchaînent. Ce sont des milliers d’emplois saisonniers perdus. Le tourisme balnéaire et le tourisme d’affaires sont sinistrés et c’est pour ne pas verser dans la stigmatisation et en raison des relations familiales entre les 2 pays que le Sénégal ne communique pas sur cette catastrophe économique’’, révèle ce Sénégalais.

Ebola, négligée par les autorités Guinéennes

Pour ce Technicien en intervention dans une société d’électricité à Dakar, l’épidémie d’Ebola a été négligée par les autorités guinéennes. ‘’Il y a eu en Guinée des négligences coupables et des dysfonctionnements graves qu’il faut situer et gérer pour le présent et surtout l’avenir. Votre texte verse plus dans le romantisme que la Realpolitik. Nous sommes de tout cœur avec la Guinée, un pays ami aimé et respecté des Sénégalais’’.

‘’J’avoue je suis ému par son appel car les personnes ont tellement peur de la mort qu’ils rechignent à même aider un frère dans la noyade’’, réagit Diouf ElHadj. Mais, dit-il, ‘’il faut savoir qu’en sauvant un frère de la noyade on peut y passer, mais bon ce sont les risques à prendre’’. Et de renchérir : ‘’A mon avis, l’Etat du Sénégal doit faire quelque chose pour aider la Guinée mais pas ouvrir ses frontières ce serait l’apocalypse ici’’, conseille ce lecteur du site Seneweb.

Un avis qu’Ousmanous ne semble pas partager. ‘’C’est vraiment pathétique. Le simple fait qu’il soit obligé de mentir signifie que la vérité le contredit. Le Guinéen est entré avant la fermeture des frontières, pas pendant ! De plus en Guinée, les malades sont isolés non? Leur maison mise en quarantaine, à leur mort ils sont mis dans des sacs en plastique et jetés au trou, sans lavage mortuaire ou autre? La Guinée n’a-t-elle pas renoncé à la célébration de sa fête d’indépendance, pour, selon le communiqué du gouvernement éviter le rassemblement des Guinéens? Donc si les Guinéens ne veulent pas se mélanger entre eux, pourquoi les Sénégalais voudraient ils se mélanger à eux?’’, s’interroge-t-il.

Le Sénégal et la Guinée resteront frères…

‘’Le Sénégal et la Guinée sont frères et le resteront’’, modère cet auteur anonyme.  ‘’Nous devons nous entraider et nous épargner autant que possible’’, suggère-t-il.

De son côté  Saër lui pointe un doigt accusateur sur le laxisme des autorités guinéennes dans la lutte contre Ebola. ‘’Tout au début, le gouvernement guinéen disait contrôler la situation. On connait la suite. Nous sommes toujours frères mais le devoir d’un gouvernement est de protéger sa population. A ce jour, vous ne contrôlez rien du tout. Le Sénégal doit se protéger. De grâce, arrêtons les leçons de fraternité’’, martèle-t-il.

Le contenu de la lettre du ministre Khalifa Gassama Diaby est touchant, d’après Sirius qui écrit : ‘’ Si l’Ethiopie des négus a été le refuge des premiers musulmans, le Sénégal a pris le relais pour les Guinéens post-indépendance. Ce qui créa des liens fraternels entre les composants des deux nations au point que l’échange a abouti à  un melting pot ou chaque nom de famille du Sénégal e a aujourd’hui son représentant en Guinée, tout comme chaque nom de famille de Guinée au Sénégal’’. Comme pour dire que ces deux ne font qu’un point que les progénitures issues de ces unions  n’ont de nationalité que le pays d’accueil des parents.  ‘’C’est donc comme vous (ministre Guinéen des droits de l’homme) le dites le même sang qui coule dans nos veines’’.

Une idée que G.H contredit avec force. ‘’Désolé Monsieur le ministre, ici il s’agit d’un cas de santé publique. Les Sénégalais ne peuvent prendre le risque d’ouvrir les frontières. Une gestion émotive de la situation ne réglerait rien’’.

‘’Les Guinéens stigmatisées ?’’, se demande G.H qui s’en presse de répondre : ‘’la première stigmatisation qu’ils (les Guinéens) vivent est surement la Guinée, raison pour laquelle ils sont 3 millions ici au Sénégal où ils vivent en paix, la plupart sans payer de taxes, et couvert médicalement (bien sûr sur le dos des contribuables)’’.

Mais, en vérité, ‘’nous sommes un seul peuple et nous devrions chercher dans la fraternité le chemin de la victoire face aux défis multiples. Ne laissons pas les pires d’entre nous nous diviser, nous monter les uns contre les autres’’, suggère cet autre Sénégalais. ‘’Il y a dans chaque corps social des êtres pires que Ebola et le Sida réunis. Il fait les démasquer. Le diable se meut avec peine en pleine lumière!’’, conclut-il.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. attention le senegal n’est pas le seul pays a avoir fermé ses frontières, il ya la cote d’ivoire. la cote divoire na jamais ouvert ses frontieres pour lq guinee

    • EH les gars ya pas débat si le Senegal ferme ses frontières c’est pas la fin du monde le gouvernement Senegalais est responsable si le votre ne le suit pas

  2. Les sénégalais n’ont jamais été du côté des Guineens.
    Cette épidémie prendra fin inch’Allah. Je demande les autorités guinéennes de revoir la diplomatie guineo-sengalaise.

  3. En tant que guinéen je ne condamne pas le senegal de fermer les frontières mais plutôt de stigmatiser les guinéens comme étant ceux qui veulent les contaminer.
    les autorités guinéenes au lieu pleurnicher pour une fermeture de frontières faut essayé de gerer l’epidemie et ses conséquences tel le cas de Womey,Macenta;Forecariah et d’autres villes recemment
    vous avez fermé la frontiere avec la Sierra leone il fallu l’intervention de la presse pour les reouvrir alors il faut respecter un peu bande de laches vous connaissez le problème alors reglez le oubien vous savez la suite sera
    en 2015.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info