Accueil » Société » La Guinée interdit l’atterrissage d’un avion sénégalais transportant le malade guéri d’Ebola

La Guinée interdit l’atterrissage d’un avion sénégalais transportant le malade guéri d’Ebola

Mamadou Aliou Diallo, étudiant Guinéen qui aurait importé le virus Ebola à Dakar fait encore parler lui. Alors qu’il rentrait au bercail après avoir été soigné dans un hôpital sénégalais, l’avion militaire à bord duquel se trouvait le jeune homme aurait été interdit d’atterrir sur le tarmac de l’aéroport international de Conakry. 

"

Aliou Diallo EbolaEmbarqué vendredi dernier à bord d’un vol militaire spécial en direction de Conakry, l’avion qui  transportait Aliou Diallo a été interdit d’atterrissage par les autorités Guinéennes, selon le journal sénégalais Le Quotidien.

Bien que le mobile de cette interdiction ne soit pas encore connu, l’avion militaire n’a pas pu se poser à l’aéroport de Conakry. Selon nos confrères, l’avion en question a longuement tournoyé dans le ciel guinéen, sans jamais obtenir de feu vert, obligeant ainsi  l’équipage à atterrir à l’aérodrome de Kédougo à partir duquel le jeune Guinéen a regagné son pays via la route.

Du côté du Sénégal, les médias racontent que les autorités Guinéennes ont ainsi agi de la sorte en représailles de la décision des autorités sénégalaises de fermer ses frontières avec la Guinée suite à l’épidémie d’Ebola.

Pour vérifier l’information, nous avons tenté en vain d’entrer en contact avec Oulaba Kabassan Keita, directeur général de la Société de Gestion et d’Exploitation de l’Aéroport de Conakry (SOGEAC), ainsi que des responsables de l’Agence de la Navigation Aérienne et le Coordinateur national de riposte contre Ebola.

 

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. mamadou alimou diallo fria

    les gouvernements ont raison

  2. mamadou alimou diallo fria

    les gouvernements guinèens ont raison

  3. Que nous sommes pitoyables! Voici ce qui peut arriver à un pays lorsque les fonctionnaires sont nommés pas sur la base de la qualification et de l’expérience mais sur des critères d’appartenance ethnique. On ne gère pas les affaires d’un pays comme si c’était des affaires personnelles. Les relations entre les états sont basées sur des accords et non sur des sentiments.

    Une honte!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info