Accueil » Société » Tragédie de Womey: Des journalistes dans le viseur du ministre Makanera

Tragédie de Womey: Des journalistes dans le viseur du ministre Makanera

La tragédie de Womey continue d’alimenter les débats en Guinée. Le ministre de la communication Alhousseine Makanera était lundi sur la radio nationale. Il a déclaré que tous ceux qui sont de près ou de loin mêlé aux tueries de Womey subiront les rigueurs de la loi que des journalistes s’exposent à des poursuites judiciaires. 

"

MakaneraAprès le drame qui a coûté la vie à huit membres d’une délégation de sensibilisateurs dans le village Womey à 50 Km de Nzérékoré, le ministre de la communication a indiqué que le peuple de Guinée a soif de justice. Car, dit-il, ce qui s’est passé à Womey est inexplicable, inacceptable et intolérable par l’esprit humain. avant de rassurer que les enquêtes avancent à pas de géants avec déjà une vingtaine d’arrestations

A ce jour selon Alhousseine Makanera, le gouvernement dispose assez d’informations sur la tragédie. ‘’Depuis que nous sommes à Nzérékoré, on a beaucoup d’informations sur comment et qui ont organisé et perpétuée ces crimes. Lorsque les populations de Womey ne veulent pas recevoir une délégation, elles auraient tout simplement fermé le village. C’est dire que l’acte était prémédité et organisé avant d’être accompli’’, évoque le ministre Makanera qui salue ‘’les forces de l’ordre qui se sont abstenues de commettre des bavures sur les villageois’’.

Les douloureux événements de Womey devront servir d’exemple à toute la Guinée, selon les termes du ministre de la communication qui s’exprimait sur la radio nationale. A l’entendre, des journalistes s’exposent à des poursuites judiciaires dès le retour de la délégation gouvernementale à Conakry.  ‘’J’ai échangé avec mes collègues du gouvernement, nous allons prendre toutes les dispositions pour faire en sorte que des comportements de certains journalistes cessent. Dès que nous allons arriver à Conakry, nous allons ouvrir une information judiciaire parce que tous ceux qui ont agi de près ou de loin sur la tragédie de Womey doivent répondre devant la justice’’, prévient Alhousseine Makanera qui pense que des hommes de médias ont une part de responsabilité dans le drame survenu le mardi 16 septembre 2014.

‘’Ce qui s’est arrivé à Womey même nous qui sommes de la presse avons une part de responsabilité. Parce que si on pose des conditions pour mettre la population dans une position de pré-criminalité, et que des crimes sont commis, on a une part de responsabilité’’, nuance le ministre de la communication.

‘’Il y a moins de 72 heures encore, dans une Radio de la place, on a laissé un auditeur dire que cette maladie (Ebola) a été importée par le Pr Alpha Condé pour tuer la population. Ce journaliste qui a laissé passer ce message  sans aussitôt démentir cette fausse allégation est un criminel en puissance et plus dangereux que ceux qui ont perpétré les crimes à Womey. C’est pour dire que des journalistes méritent de répondre devant la justice pour des fins d’enquête’’, avertit Alhousseine Makanera.

Lundi dans une émission à grande audience, Laye Junior Condé, directeur de l’Office National de Tourisme et cadre du RPG Arc-en-ciel a qualifié la tragédie de Womey de culture de la barbarie, d’incurie et la sauvagerie à une échelle inadmissible en région forestière appelant à des exécutions publiques comme le faisait le régime du défunt Président Ahmed Sékou Touré.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Il ne va pas trop vite en besogne? Je pense qu’il s’agit là d’une tentative d’intimidation destinée à dévier l’attention du vrai responsable de la désinformation sur l’existence et la portée de l’infection: le Président Alpha Condé, lui-même!

    Plusieurs mois après la découverte de l’existence du virus dans notre pays, le Président Alpha Condé continuait à faire des déclarations qui ne donnaient pas l’impression qu’il avait compris ce à quoi notre population était exposée. Il s’est livré à une diatribe contre l’OMS et MSF, c’est-à-dire contre ceux qui tentaient de nous aider. Ces organisations ont conjuré le gouvernement de les aider en renforçant son plan de communication et d’information pour que la population prenne conscience de ce qui la menace. En vain!!!

    Qu’il nous dise plutôt où est allé tout l’argent qui a été mobilisé soit à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, au lieu de menacer ceux qui cherchent à informer la population.

    Pour plus d’informations lire: https://konakryexpress.wordpress.com/2014/09/21/guinee-les-consequences-des-mensonges-presidentiels-a-propos-debola/

  2. Mr le journaleux allez chercher les poux sur un crane rasé. Il ya juste deux ou trois ce site m’a paru mais je viens de rendre compte que c’est nazzzzzzzzzz tellement il s’acharne sur Makanera

  3. moi je n’écoute même ce barbard ministre de communication

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info