Accueil » Sport » CAN 2023 en Guinée : il faut presser les pas dès maintenant…

CAN 2023 en Guinée : il faut presser les pas dès maintenant…

La Confédération Africaine du Football (CAF) a attribué à la Guinée l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations en 2023. Pour de nombreux observateurs du sport roi, la Guinée doit se mettre au travail pour être dans les délais. Le consultant sportif Thierno Saidou Diakité fait partie de ce lot.

Thierno Saidou Diakité

Thierno Saidou Diakité

Il appelle à la mise en place d’un comité d’organisation de la CAN 2023 en Guinée. ‘’En avril 2013, le premier ministre Mohamed Saïd Fofana avait mis en place un comité préparatoire pour que la candidature de la Guinée soit validée par la CAF. Maintenant que nous devons organiser la CAN en 2023, le gouvernement devrait transformer ce comité préparatoire en comité d’organisation (COCAN)’’, suggère M. Diakité.

Selon lui, ce comité se chargera de la conception du budget prévisionnel de la Coupe d’Afrique des Nations, du lancement des appels d’offres et l’attribution des marchés ainsi que la supervision des chantiers ouverts jusqu’en 2023. Pour y arriver, d’après le consultant sportif, la Guinée doit se mettre à l’œuvre dès maintenant pour que la fête sportive la plus importante du continent connaisse le plus grand éclat.

‘’Neuf ans, c’est long. Mais c’est aussi très insuffisant pour préparer une coupe d’Afrique des Nations’’, fait remarquer Thierno Saïdou Diakité qui rappelle que la Guinée ne dispose d’aucune infrastructure sportive répondant au cahier de charges de la Confédération Africaine du Football.

‘’Il faut quatre (4) sites de compétition, huit (8) stades d’entrainement, des réceptifs hôteliers, des formations sanitaires, des routes, des satellites, des aéroports et autres infrastructures. A la date d’aujourd’hui, nous n’avons aucune de ces infrastructures. Il faut qu’on se mette à l’œuvre dès maintenant pour que d’ici à 5 ans qu’on puisse satisfaire les exigences de la CAF à 80%’’, a expliqué à VisionGuinee le consultant Thierno Saïd Diakité.

Dans le même d’ordre d’idées, le directeur national du sport scolaire et universitaire croit que l’un des combats majeurs pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations en 2023 dans notre pays tourne autour d’une équipe dynamique. Pour ceux qui pensent que 9 ans pour préparer la CAN sont suffisants, Dr Donzo Kourouma répond que tel n’est pas le cas. Il laisse entendre que la préparation de la compétition doit commencer par enclenchée par la CAN Junior.

‘’Il faut recruter des enfants de 13 à 14 ans pour faire un cycle normal de formation d’une durée de 4 ans de cycle afin d’affronter la CAN junior. Cette équipe, si elle est constituée, doit être reconduite pour les seniors avec l’appui des meilleurs joueurs du moment’’, plaide le docteur Kourouma.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info