Accueil » Société » Fête de Tabaski: le mouton de plus en plus hors de prix

Fête de Tabaski: le mouton de plus en plus hors de prix

A quelques jours de fête de Tabaski, acheter un mouton coûte les yeux de la tête, selon des acheteurs rencontrés par notre reporter qui a sillonné quelques points de vente de la capitale. Même si les moutons sont visibles partout, les potentiels acheteurs eux se font de plus en plus rares, à cause de la conjoncture économique, dit-on.

"

Point de vente moutonsEn plus de l’achat des habits et de la préparation du repas de la fête, nombreux sont ces fidèles musulmans qui désirent se procurer d’un précieux mouton de la fête de tabaski pour immolation. Un sacrifice recommandé pour tout musulman qui a les moyens de le faire.

Dans les parcs à bétail, le prix du mouton varie en fonction de la qualité de l’animal, selon Mamadou Madani Bah.  ‘’Cette année, les moutons sont plus chers que l’an dernier’’, reconnait ce vendeur qui ajoute que les clients se plaignent de la cherté du prix de ruminant.

Un mouton à bon prix relève actuellement de la croix et de la bannière sur le marché. ‘’Il y a des moutons qui sont vendus entre 800.000 et 3 millions de Francs Guinéens par tête’’, explique-t-il, rappelant que l’année dernière le prix de la bête ne dépassait guère les 2 millions de Francs Guinéens.

Selon lui, l’origine de cette flambée des prix se situent à plusieurs niveaux. ‘’Nous achetons les moutons à l’intérieur du pays et parfois même hors de la Guinée, au Mali Bamako notamment. Pour les faire parvenir à Conakry, on loue un camion. Mais avant d’arriver là, on débourse 10.000 à 15.000 GNF pour les levées de barrages (tracasseries policières et douanières), alors que les années précédentes, on ne subissait pas beaucoup tracasseries’’,  déplore Madani Bah.

Chez les consommateurs, on se plaint de la hausse des prix sur le marché de bétail.  ‘’Avec la conjoncture économique actuelle, le prix du mouton est trop élevé’’, se lamente le père de famille. ‘’On gagne moins d’argent alors qu’il faut en dépenser de plus en plus. A ce rythme, de nombreuses familles risquent de se passer du rituel d’Abraham’’, conclut notre interlocuteur.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info